POLITIQUE


Novrouz Mammadov : Le projet de résolution adopté par le Bundestag allemand sur le soi-disant génocide arménien est biaisé

A+ A

Bakou, 3 juin, AZERTAC

En commentant la décision du Bundestag allemand sur le soi-disant génocide arménien, il faut d’abord penser à sa cause. Pourquoi est-ce que cela est arrivé? Quelle est sa nature ? Les mesures prises dans le monde entier concernant ces événements sont-elles justes ou non ? Je pense que c’est là que se manifeste deux poids, deux mesures que nous mentionnons souvent. Sont-ils au courant de cette question ou non, ont-ils procédé à une analyse ou non, ont-ils fait une recherche dans les archives ou non ? Malgré tout, une décision est prise en modifiant certaines idées. C’est ce qu’a déclaré aux journalistes Novrouz Mammadov, chef adjoint de l’Administration présidentielle de la République d’Azerbaïdjan, responsable du département des relations internationales.

Novrouz Mammadov a souligné que ce genre de démarches rendaient encore plus tendues les relations internationales. Elles ne servent pas à renforcer la paix, la sécurité et la stabilité. Ce genre de politique trouve son fondement dans l’adoption de l’amendement 907 contre l’Azerbaïdjan au Congrès américain au début des années 90 du siècle dernier. C’est très ridicule. Cet amendement contre l’Azerbaïdjan a été adopté, alors que le territoire de l’Azerbaïdjan avait été occupé et le pays était isolé.

N. Mammadov a fait savoir que c’étaient les historiens qui devaient étudier un événement qui s’est passé 100 ans avant. «La Turquie a avancé une belle proposition sur cette question. İl faut faire cette démarche. Une décision ne doit être prise qu’après avoir fait une recherche scientifique précise. Autrement, ce n’est pas juste de politiser tous les processus. La Turquie elle-même ne l’acceptera pas», a-t-il expliqué.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules