CHRONIQUE OFFICIELLE


Le président Ilham Aliyev reçoit une délégation française menée par Jean-François Mancel VIDEO

A+ A

Bakou, 17 juin, AZERTAC

Le président de la République Ilham Aliyev a reçu le 17 juin une délégation menée par Jean-François Mancel, député de l’Assemblée nationale française, président de l’Association des Amis de l’Azerbaïdjan en France.

Le président de la République s’est félicité de la visite d’un nouveau groupe de députés français conduit par Jean-François Mancel, député de l’Assemblée nationale et président de l’Association des Amis de l’Azerbaïdjan, notant que la présente visite constituait pour les membres de la délégation une bonne occasion de mieux connaître le pays. Mettant en valeur le niveau élevé des relations bilatérales entre les deux pays, le président Ilham Aliyev a marqué le rôle positif de la coopération interparlementaire dans l’élargissement de ces relations. Rappelant les visites des présidents français en Azerbaïdjan et les siennes en France, le président de la République a noté que les deux pays entretenaient une coopération réussie dans différents domaines, y compris les secteurs de l’économie, de l’énergie, des transports, des hautes technologies, du commerce et de l’éducation. Le président Ilham Aliyev a exprimé sa satisfaction du niveau des relations interétatiques, marquant que la tâche essentielle était d’informer largement la société française sur les réalités azerbaïdjanaises, les processus de développement en cours en Azerbaïdjan. Mettant l’accent sur l’importance des visites réciproques à ce titre, le chef de l’Etat a indiqué que la visite en Azerbaïdjan de la délégation française dirigée par le député Jean-François Mancel contribuerait à rapprocher davantage les deux peuples et les deux pays.

Le président de l’Association des Amis de l’Azerbaïdjan, Jean-François Mancel, a dit que les membres de la délégation effectuaient leur première visite en Azerbaïdjan. Il a souligné qu’ils s’étaient mobilisés à l’Assemblée nationale française pour empêcher les initiatives négatives contre l’Azerbaïdjan et avaient déjà fait preuve de leurs sentiments amicaux à l’égard de ce pays. Jean-François Mancel a dit qu’ils étaient très intéressés par les courses de Formule 1 à Bakou. Il a marqué l’importance du fait que l’Azerbaïdjan avait une riche expérience en matière d’organisation de ce genre d’événements internationaux.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes