POLITIQUE


L’Institut Confucius va former des traducteurs en langue chinoise pour l’AZERTAC VIDEO

A+ A

Bakou, 25 juin, AZERTAC

Il y a de larges possibilités entre l’Agence de presse nationale d’Azerbaïdjan (AZERTAC) et l’Institut Confucius en matière de formation des traducteurs en langue chinoise. Le développement des liens bilatéraux en ce sens permettra à ces deux peuples de mieux se connaître l’un l’autre.

Cette idée a été au cœur des discussions lors d’une rencontre avec une délégation conduite par Mme Shao Subo, vice-directrice de l’Institut Confucius pour l’Asie et l’Afrique, à l’AZERTAC.

Le directeur général Aslan Aslanov a rappelé que l’AZERTAC avait tissé des relations étroites avec l’agence chinoise Xinhua et les deux agences menaient un échange de nouvelles. «L’Institut Confucius va former des traducteurs en langue chinoise pour l’AZERTAC et notre agence va élargir ses liens avec l’Institut en ce sens», a-t-il ajouté.

Mme Shao Subo a fait savoir que la formation des spécialistes en langue chinoise était l’orientation prioritaire de la coopération bilatérale.

Pendant la rencontre, les discussions ont également porté sur la mise en œuvre conjointe des projets, la présentation de la version chinoise du site de l’AZERTAC dans différentes régions de ce pays, ainsi que la couverture de l’activité de l’Institut Confucius via cette agence.

Puis les invités chinois ont rencontré le personnel de l’AZERTAC.

Pendant la rencontre, des diplômes et des certificats ont été remis aux journalistes de l’agence ayant suivi les cours de chinois.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules