POLITIQUE


Tbilissi : la 25e session de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE s’ouvre

A+ A

Tbilissi, 2 juillet, AZERTAC 

Vendredi 1er juillet, à Tbilissi, capitale géorgienne, s’est ouverte la 25e session de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE.

Une délégation parlementaire conduite par Bahar Mouradova, vice-présidente du Milli Medjlis, représente l’Azerbaïdjan à cette session qui durera jusqu’au 5 juillet.

La réunion de la commission permanente lors de laquelle ont été discutés l’ordre du jour de la session, les questions financières et les amendements à certains instruments s’est tenue en marge de la session ayant pour thème «25 ans de coopération parlementaire : instaurer la confiance par le dialogue».

Lors de son intervention, la responsable de la délégation azerbaïdjanaise Bahar Mouradova a insisté sur l’inclusion d’une question concernant l’agression arménienne, la libération des territoires azerbaïdjanais occupés dans les documents à adopter par l’AP de l’OSCE.

La réunion plénière a ensuite entamé ses travaux.

Le président de l’AP de l’OSCE Ilkka Kanerva a abordé l’importance de la lutte commune contre la terreur. Il a fermement condamné l’attentat terroriste récemment commis en Turquie et a appelé à conjuguer tous les efforts pour la lutte contre le terrorisme.

Ayant pris la parole, Frank-Walter Steinmeier, ministre allemand des Affaires étrangères et président en exercice de l’OSCE, est revenu sur les conflits dans le Caucase du Sud.

Le président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe Pedro Agramunt a pour sa part condamné l’attentat terroriste à Istanbul. Il a souligné l’importance de la diplomatie parlementaire pour la lutte contre le terrorisme, la libération des territoires occupés et la résolution des conflits.

En marge de la session, se tiendront les réunions des commissions de la sécurité et des affaires politiques, des questions économiques, de la science, de la technique et de l’environnement, de la démocratie, des droits de l’homme et des affaires humanitaires, certains projets de résolution seront débattus.

La session d’été se penchera sur la sécurité en Europe, l’analyse des problèmes de genre dans la crise des migrants et des réfugiés, les droits des réfugiés, la lutte contre la violence et la discrimination, la prévention de l’émergence du néonazisme, de même que la coordination de l’activité des organismes d’application de la loi pour mettre fin à l’exploitation sexuelle et la traite des enfants. Le conflit en Géorgie, les droits et la liberté de l’homme en Crimée seront les thèmes à discuter lors de la session. En plus, un document sur les 30 ans de la catastrophe de Tchernobyl devrait être adopté.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules