ECONOMIE


Maros Sefcovic : «Le corridor gazier Sud est une initiative stratégique livrant les ressources gazières aux marchés européens»

A+ A

Bakou, 4 juillet, AZERTAC

Le corridor gazier Sud est une initiative stratégique livrant les ressources gazières aux marchés européens. C’est ce qu’a déclaré Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne chargé de l’union énergétique. «L’Union européenne va redoubler ses efforts sur le projet de corridor gazier Sud. L’objectif principal consiste à créer des conditions pour que les pays de l’Europe du Sud-Est puissent acheter du gaz à partir de 3 sources différentes», a-t-il estimé.

M. Sefcovic a ajouté que la pose de la première pierre et la mise en œuvre du projet de gazoduc Transadriatique étaient une étape importante du point de vue de la réalisation du corridor gazier Sud.

«Les trois pays impliqués dans le projet – la Grèce, l’Albanie et l’Italie suivent de près l’avancement des travaux sur le projet. TAP est un projet nécessaire pour l’Union européenne. Ce projet se nourrit d’un fort soutien politique. La Commission européenne reste engagée à sa promesse de coopérer étroitement avec les actionnaires du projet et à apporter son soutien pour mettre en œuvre ce projet à temps», a-t-il précisé.

Considérée comme la plus grande chaîne de gazoducs en construction dans le monde entier, le Couloir gazier Sud, long d'environ 3500 km, se compose du gazoduc du Caucase du Sud, du gazoduc transanatolien (TANAP) et de celui Transadriatique (TAP) qui devront acheminer le gaz extrait du gisement de Chahdeniz de l’Azerbaïdjan vers le marché mondial. A l’étape initiale, 10 milliards de m3 de gaz azerbaïdjanais seront acheminés vers l'Europe et 6 milliards de m3 vers la Turquie.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules