POLITIQUE


Session de l’AP de l’OSCE : un député arménien réduit au silence en tentant de transmettre de fausses informations aux participants

A+ A

 

Tbilissi, 5 juillet, AZERTAC

Un nouveau mensonge de la partie arménienne dévoilé par la délégation azerbaïdjanaise lors de la dernière réunion de la 25e session de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE. Lors de son intervention, un délégué arménien a tenté de transmettre de fausses informations sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

Le député azerbaïdjanais Elchad Hassanov a pris la parole pour donner une réponse adéquate au député arménien. Il a jugé fausse et infondée l’intervention de son homologue. «Nous regrettons que le représentant d’un pays ayant mené la politique de nettoyage ethnique et d’agression utilise la tribune d’une organisation internationale réputée pour faire de fausses déclarations», a-t-il martelé.

«Le président arménien a avoué lui-même que les Arméniens avaient commis des crimes de guerre et le génocide de Khodjaly contre le peuple azerbaïdjanais. Si un chef d’Etat avoue qu’ils ont commis le génocide de Khodjaly, tragédie du siècle, le député de ce pays exprimera, bien sûr, des informations absurdes comme celles-ci», a-t-il fustigé.

«Il est impossible de reconnaître la soi-disant république du Haut-Karabagh comme une partie indépendante dans le règlement du conflit. C’est un conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan et la participation de la soi-disant république comme une partie dans les négociations n’est pas possible», a-t-il conclu.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules