POLITIQUE


Elena Ajmone Sessera : les progrès en Azerbaïdjan sont évidents

A+ A

Bakou, 3 août, AZERTAC

Ali HAssanov, vice-Premier ministre de la République et président du Comité d’Etat en charge des réfugiés et des personnes déplacées, s’est entretenu cet après-midi avec Mme Elena Ajmone Sessera, responsable du bureau du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Azerbaïdjan.

Lors de l’entretien, les parties ont abordé les relations de coopération mutuelle entre le CICR et l’Azerbaïdjan, ainsi que d’autres partenaires, avant d’échanger sur les projets réalisés par ce comité, leur mise en œuvre et d’autres questions.

Le vice-Premier ministre a salué les programmes humanitaires mis en œuvre par le CICR pour les personnes déplacées du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

Elena Ajmone Sessera a souligné qu’au début de son mandat en Azerbaïdjan, ils avaient travaillé dur à cause des événements survenus début avril sur la ligne de contact des armées.

A.Hassanov a donné des informations sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, ses conséquences, ainsi que les mesures prises par le gouvernement azerbaïdjanais pour résoudre les problèmes des réfugiés et des personnes déplacées.

Ils ont également échangé sur l’état actuel de Dilgam Asgarov et Chahbaz Gouliyev, pris en otage par les soldats arméniens lorsqu’ils voulaient visiter les tombes de leurs parents à Kalbadjar, région azerbaïdjanaise occupée par l’Arménie.

Le vice-premier ministre a également jeté un coup d’œil sur les mesures prises par le président Ilham Aliyev et les organisations internationales pour l’amélioration des conditions sociales et de logement des réfugiés et personnes déplacées.

Mme Elena Ajmone Sessera a salué les travaux effectués par le gouvernement azerbaïdjanais en matière de résolution des problèmes des réfugiés et des personnes déplacées. Elle a noté que les progrès en Azerbaïdjan étaient évidents. Mme Sessera a par ailleurs remercié le gouvernement azerbaïdjanais d’avoir soutenu leurs activités dans le pays. «C’est très important pour que l’activité humanitaire du CICR soit soutenue dans différents pays du monde», a-t-elle conclu.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules