POLITIQUE


La délégation de la Fédération suisse des communautés israélites a été au Milli Medjlis

A+ A

Bakou, 6 septembre, AZERTAC

La vice-présidente du Milli Medjlis et présidente du groupe de travail sur les relations interparlementaires azerbaïdjano-suisses, Bahar Mouradova, s’est entretenue aujourd’hui avec la délégation menée par Herbert Winter, président de la Fédération suisse des communautés israélites.

Lors de l’entretien, Bahar Mouradova a dit que les relations entre l’Azerbaïdjan et la Suisse étaient à haut niveau dans certains domaines. Elle a indiqué que les deux pays avaient et les possibilités et la volonté politique de faire avancer ces relations plus rapidement. L’Azerbaïdjan a tissé des liens étroits avec les pays européens, y compris la Suisse, ce qui revêt une importance cruciale au plan bilatéral et multilatéral.

La vice-présidente du Milli Medjlis a souligné que les liens politiques, économiques et humanitaires nécessitent à la fois le renforcement des relations interparlementaires. Bahar Mouradova a dit que les activités des groupes d’amitié interparlementaires étaient satisfaisantes et a abordé leur rôle dans l’approfondissement des liens.

Bahar Mouradova a dit que l’Azerbaïdjan était connu dans le monde comme un pays tolérant et multiculturel. La communauté juive, existant depuis de longues années en Azerbaïdjan, peut bénéficier entièrement de toutes les possibilités comme les représentants des autres peuples vivant dans ce pays, a-t-elle noté.

L’Azerbaïdjan est l’unique pays dans l’espace post-soviétique, où les Juifs n’ont jamais subi durant leur existence dans ce pays de discrimination et d’oppression. Il existe aujourd’hui une expression «les Juifs azerbaïdjanais». Partout dans le monde il y des Juifs, mais l’Azerbaïdjan, ils le prennent pour leur patrie. Ils jouent le rôle d’un pont dans les relations israélo-azerbaïdjanaises et entre les Juifs du monde et l’Azerbaïdjan. Ils jouissent en Azerbaïdjan de toutes les possibilités pour étudier en leur propre langue, développer leur culture, jouer un rôle actif dans la vie publique et sociale. Les lois azerbaïdjanaises le permettent.

Le président de la Fédération suisse des communautés israélites, Herbert Winter, a dit qu’il effectuait sa première visite en Azerbaïdjan et le développement dans ce pays lui avait laissé de bonnes impressions. Il a souligné que la grande attention attachée à la communauté juive en Azerbaïdjan était appréciable.

Le président de la FSCI a fait savoir que l’objectif de leur visite était de prendre connaissance des questions de coexistence pacifique des cultures, des groupes ethniques et religieux différents en Azerbaïdjan.

Abordant les relations bilatérales de la Suisse avec l’Azerbaïdjan, Herbert Winter s’est dit satisfait du développement de ces liens.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules