SPORT


Cérémonie d'ouverture des XVe Jeux paralympiques d'été à Rio de Janeiro

A+ A

 

Bakou, 8 septembre, AZERTAC

La cérémonie d'ouverture des XVe Jeux paralympiques d'été a eu lieu au stade Maracana de Rio de Janeiro, au Brésil.

4350 athlètes souffrant de différents handicaps, dont 2700 hommes et 1650 femmes, provenant de 157 pays, vont se disputer les 528 médailles d’or mises en jeu, pour autant d’argent et de bronze, dans 22 disciplines sportives au cours des 11 prochains jours.

24 athlètes paralympiques azerbaïdjanais ont obtenu 41 qualifications dans six disciplines aux Jeux paralympiques de Rio 2016.

C'est l'incroyable Aaron Wheelz qui a ouvert les festivités en effectuant un saut en fauteuil roulant depuis une rampe haute de 17m, alors qu'au même moment les feux d'artifices enflammaient pour une première fois le stade. Les écrans géants ont retransmis une vidéo humoristique de Philip Craven, le président du Comité paralympique international (IPC), qui visite Rio dans son fauteuil roulant, salue les Cariocas et termine sa course en contemplant la baie, près du Corcovado. Différents tableaux se sont succédés, avant que le drapeau brésilien ne fasse son entrée dans l'enceinte, hissé par les pompiers de Copacabana au son de l'hymne nationale joué au piano par Joao Carlos Martins. C'est un drapeau géant et animé qui a ensuite rempli toute la scène du stade, dessiné par 330 parasols aux couleurs du Brésil : vert, jaune et bleu.

Les 157 nations ont alors défilé dans le stade, chacune apportant une pièce d'un puzzle géant qui s'est assemblé sous les yeux des spectateurs. C'est la délégation des réfugiés, première historique, qui a ouvert la procession, défilant sous la bannière paralympique. C’est Ilham Zékiyev, capitaine de l’équipe d’Azerbaïdjan, double champion paralympique et champion des Jeux européens de Bakou 2015, qui a porté le drapeau azerbaïdjanais lors du défilé de la délégation azerbaïdjanaise. Comme à l'accoutumée, c'est le pays hôte qui a clôturé le défilé et l'entrée de la délégation brésilienne a électrisé la foule. Une fois l'ensemble des pièces du puzzle assemblées au centre du stade, c'est un cœur qui s'est dessiné, battant à l'unisson avec la planète.

À la suite des discours du président du comité d'organisation, M. Carlos Arthur Nuzman, et de Sir Philip Craven, président du CIP, le spectacle a repris. Des animations lumineuses ont été projetées sur la scène, emmenées par des danseurs, animées par des pictogrammes figurant certaines disciplines paralympiques puis achevant de former les trois agitos du mouvement paralympique. Ce fut alors au tour du drapeau de faire son entrée dans l'enceinte, hissé aux côtés du drapeau brésilien. Il était porté non pas par des sportifs, comme à l'accoutumée, mais par des enfants handicapés maintenus dans une sorte de poche ventrale par leur papa, marchant à l'unisson, d'un pas lent mais déterminé. Immense émotion ! La très belle Amy Purdy, Américaine médaillée de bronze en snow-board, double amputée, s'est ensuite lancée dans un pas de deux avec un robot, symbolique de ce que la technologie peut apporter aux personnes handicapées.

Ensuite, le président brésilien Michel Temer a déclaré les Jeux paralympiques ouverts.

Puis, la flamme a fait son entrée dans le stade pour achever son tour d'honneur portée en relais par quatre sportifs brésiliens. L'athlète Marta Marcia, appuyée sur une canne, glisse sur le sol mouillé. Seule face au monde, encouragée par la foule, elle trouve la force de se relever. Tout un symbole ! C'est au nageur Clodoaldo Silva, qu'est revenu l'honneur d'allumer la vasque paralympique, sous une pluie battante. Le Maracana s'est ensuite vidé au son mélodieux de la voix de Seu Jorge. Place désormais à la compétition jusqu'au 18 septembre !

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules