POLITIQUE


Aslan Aslanov : Le journalisme doit trouver sa place à l’époque des technologies innovantes VIDEO

A+ A

Bakou, 30 septembre, AZERTAC

La «table ronde» d’aujourd’hui réunit plus de 80 délégués provenant d’environ 50 pays, dont la plupart sont les directeurs et les représentants des agences de presse, des radios et des télévisions étrangères. Nos discussions suscitent même l’attention des hommes politiques du monde. Cette «table ronde» est marquée par la présence de deux anciens présidents croates, du vice-président du parlement argentin, du directeur général adjoint de l’UNESCO et ils ont l’intention de partager leurs avis concernant les médias de masse. C’est ce qu’a déclaré Aslan Aslanov, directeur de l’Agence de presse nationale azerbaïdjanaise (AZERTAC), dans une interview accordée aux journalistes.

«La transformation du journalisme à l’ère de l’information constitue l’un des sujets d’actualité de l’époque contemporaine, donc trois panels sont prévus en marge de cette «table ronde» du 5e Forum humanitaire international de Bakou, a-t-il estimé.

«Le premier panel se penchera sur la formation des modèles alternatifs de l’évolution du journalisme dans la société de l’information. Les autres panels concerneront le rôle de la presse dans l’assurance du dialogue interculturel, interreligieux et inter-civilisationnel. Et encore, un autre thème, le dernier, sera celui des problèmes essentiels du journalisme virtuel et des réseaux sociaux», a indiqué le directeur général.

Aslan Aslanov a dit que le journalisme traditionnel et celui d’internet se faisaient une concurrence acharnée, notant que ces problèmes préoccupaient non seulement l’Azerbaïdjan, mais aussi le monde entier. «Le journalisme doit trouver sa place à l’époque des technologies innovantes. Je tiens à indiquer une fois encore que la «table ronde» consacrée au thème «La transformation du journalisme à l’ère de l’information et son rôle dans l’assurance du dialogue inter-civilisationnel» constitue une plateforme importante pour les médias mondiaux», a conclu le directeur général de l’AZERTAC.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules