POLITIQUE


The Economist publie la réponse de l’ambassadeur azerbaïdjanais à un article biaisé contre l’Azerbaïdjan

A+ A

Londres, 4 octobre, AZERTAC

Le magazine The Economist a publié la lettre de réponse de l’ambassadeur d’Azerbaïdjan en Grande-Bretagne, Tahir Taghizadé, à un article biaisé contre l’Azerbaïdjan.

Dans la réponse, il est noté que dans cet article, on n’a pas donné lieu au conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh qui menace la stabilité régionale, ainsi que la paix internationale. Suite à ce conflit, les territoires de l’Azerbaïdjan demeurent sous l’occupation depuis plus de 20 ans et plus d’un million d’Azerbaïdjanais ont été expulsés de leur terre natale et vivent aujourd’hui comme réfugiés et personnes déplacées dans leur propre pays.

En contraste avec les points mentionnés dans l’article, l’économie azerbaïdjanaise est diversifiée et ouverte aux investissements étrangers. Le plus important, c’est que l’Azerbaïdjan a gagné la confiance de ses partenaires étrangers dans le secteur énergétique.

Dans sa réponse, l’ambassadeur souligne que l’auteur n’a pas abordé la tolérance religieuse et le climat multiculturel régnant en Azerbaïdjan. Tandis que le climat de tolérance ethnique et religieuse, le modèle de société multiculturel de l’Azerbaïdjan sont exemplaire dans le monde entier et son étude approfondie serait utile.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules