CHRONIQUE OFFICIELLE


Le Président Ilham Aliyev a reçu les lettres de créance du nouvel ambassadeur roumain [mis à jour] VIDEO

A+ A

Bakou, 5 octobre, AZERTAC

Le président de la République d’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, a reçu, mercredi 5 octobre, les lettres de créance de Dan Iancu, nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Roumanie dans le pays.

L’ambassadeur Dan Iancu a passé en revue la garde d’honneur avant d’avoir remis ses lettres de créance au président Ilham Aliyev.

Le chef de l’Etat s’est ensuite entretenu avec l’ambassadeur.

Soulignant que l’Azerbaïdjan et la Roumanie sont des partenaires stratégiques, le chef de l’Etat a noté que son pays était intéressé par l’élargissement de la coopération entre les deux Etats et le renforcement du partenariat au niveau bilatéral, ainsi que dans le cadre des liens Union européenne-Azerbaïdjan, Azerbaïdjan-OTAN. Revenant sur ses déplacements en Roumanie, le président de la République a qualifié la Roumanie de partenaire le plus proche de l’Azerbaïdjan en Europe. «La Roumanie est bien connue en Azerbaïdjan et nos habitants ont un grand respect pour ce pays», a estimé le président Ilham Aliyev.

Ayant transmis les meilleurs vœux du président roumain Klaus Iohannis au président Ilham Aliyev et au peuple azerbaïdjanais, Dan Iancu a fait savoir que les deux pays étaient des partenaires stratégiques. «A mon arrivée en Azerbaïdjan, j’ai vu un développement rapide et un grand potentiel, ainsi que la grandiosité de Bakou. L’Azerbaïdjan est un pays de riche et ancienne histoire et culture situé au carrefour de l’Est et de l’Ouest, du Nord et du Sud. Les racines des traditions de tolérance sont très anciennes dans votre pays. La visite du pape François en Azerbaïdjan était une parfaite illustration du respect pour la tolérance, la diversité et l’harmonie dans votre république», a-t-il précisé.

Le président Ilham Aliyev a souhaité plein succès à Dan Iancu et s’est dit convaincu que l’ambassadeur roumain aurait encore beaucoup de temps pour rencontrer les gens en Azerbaïdjan et prendre connaissance de près du pays. Puis, le président de la République a porté à l’attention qu’un travail actif était en cours en matière de questions, telles que la diversité culturelle et le multiculturalisme.

Enfin, le chef de l’Etat a remercié pour les salutations de son homologue Klaus Iohannis et a demandé de transmettre les siennes au chef de l’Etat roumain.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes