POLITIQUE


L’intégrité territoriale et la souveraineté des Etats du Partenariat oriental ont encore une fois été soutenues dans la déclaration commune du sommet de Bruxelles

Les tentatives de l’Arménie de faire introduire dans ce document des dispositions conformes à ses intérêts d’occupation ont échoué

Bruxelles 24 novembre, AZERTAC

Le sommet du Partenariat oriental de l’Union européenne, organisé le 24 novembre à Bruxelles, s’est soldé par l’adoption d’une déclaration commune.

L’intégrité territoriale, l’indépendance et la souveraineté de tous les Etats membres du Partenariat oriental ont été soutenues une fois de plus de manière univoque dans la déclaration commune, malgré les nombreuses tentatives de la délégation arménienne. Il faut souligner qu’on s’est référé sur la Stratégie globale de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité dans la déclaration conjointe. Pour rappel, c’est dans le cadre des frontières internationalement reconnues que l’intégrité territoriale des Etats membres et voisins de l’UE est prévue dans la Stratégie globale.

Un autre article de la déclaration commune stipule le règlement de tous les conflits survenus sur les territoires des pays du Partenariat oriental en conformité avec les normes et les principes du droit international.

Les tentatives de l’Arménie d’y faire entrer des dispositions conformes à ses intérêts d’occupation ont échoué. Le soutien particulier aux projets de transport et d’énergie réalisés avec la participation active de la République d’Azerbaïdjan a été évoqué, l’importance stratégique du projet de Corridor gazier Sud, initié par le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, a été mis en valeur dans la déclaration commune.

Dans le document, une attention particulière est accordée aux projets bilatéraux et multilatéraux mis en œuvre avec les pays du Partenariat oriental avec la participation de la République d’Azerbaïdjan. L’élaboration des documents de voyage sans visa de la République d’Azerbaïdjan avec l’Union européenne occupe une place exceptionnelle parmi les domaines de coopération à mettre en œuvre avec les pays du Partenariat oriental pour les années à venir.

Les autres domaines de coopération internationale dans lesquels participe l’Azerbaïdjan sont aussi indiqués dans la déclaration.

Selon une série de spécialistes, la déclaration commune adoptée lors du sommet de Bruxelles doit être qualifiée, par sa nature, de document basé sur le droit international et revêtant une importance stratégique.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules