POLITIQUE


Edouard Matoko : L’Azerbaïdjan est un partenaire fiable de l’UNESCO

Paris, 21 février, AZERTAC

Le délégué permanent de la République d’Azerbaïdjan auprès de l’UNESCO, l’Ambassadeur Anar Karimov, s’est entretenu avec Edouard Matoko, sous-directeur général de l’UNESCO pour l’Afrique et les affaires étrangères.

L’Ambassadeur Anar Karimov a félicité Edouard Matoko pour sa nouvelle nomination, se disant confiant que son expérience de longues années au sein de l’UNESCO contribuerait, en tant que sous-directeur, à atteindre les objectifs fixés par l’organisation.

Au cours de l’entretien, les parties ont procédé à un échange de vues sur les relations entre l'Azerbaïdjan et l'UNESCO. Il a été noté que bien que l’Azerbaïdjan soit un jeune membre de l’organisation, il était rapidement devenu l’un des membres les plus actifs. L’Azerbaïdjan a pris une part active dans la réalisation de ses buts et objectifs, dans la mise en œuvre de ses nombreux projets. Il a été souligné que cette tendance était poursuivie, l’accent a été mis sur la contribution de l’Azerbaïdjan au dialogue interculturel et à la sauvegarde du patrimoine culturel, auxquels l’UNESCO attache de l’importance, et au développement durable du continent africain.

Anar Karimov a souligné les grands services de la première vice-présidente azerbaïdjanaise Mehriban Aliyeva, ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO, dans le développement des relations Azerbaïdjan-UNESCO.

Il a été noté que Bakou accueillerait, en coopération avec l’UNESCO et d’autres organisations internationales et régionales réputées, la 5e édition du Forum mondial sur le dialogue interculturel en mai prochain et la prochaine session du Comité du patrimoine mondial en juin et juillet. La direction de l'UNESCO a été invitée à participer à ces événements.

Edouard Matoko s’est dit satisfait de l’excellent niveau des relations entre l'Azerbaïdjan et l'UNESCO. Il a souligné l'importance de la contribution apportée par le gouvernement azerbaïdjanais à la réalisation des buts et objectifs de l'UNESCO, ajoutant que sa participation active dans les projets liés à l'Afrique était hautement appréciée. Edouard Matoko a noté que l'Azerbaïdjan était un partenaire fiable de l'UNESCO et s'est déclaré confiant que ces relations s’approfondiraient encore davantage dans les années à venir.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules