ECONOMIE


Energie renouvelable : la France s’intéresse à coopérer avec l’Azerbaïdjan

Bakou, 23 mai, AZERTAC

Gaëlle Assayag, chef du bureau de l'agence française de Développement régional (AFD) pour le Sud-Caucase, a été reçue par le vice-ministre azerbaïdjanais de l’Energie Elnour Soultanov dans les locaux du Ministère.

Pendant la rencontre, des informations ont été fournies sur la participation de l’agence française dans le financement des projets dans les domaines des transports, de l’agriculture, ainsi qu’en matière d’approvisionnement en énergie durable et d’énergie propre. İl a été noté que jusqu’à présent, 10,4 milliards d’euros avaient été débloqués pour 752 projets sur différents domaines. Mme Assayag a souligné que l’agence s’intéressait à participer dans les projets sur les sources d’énergie renouvelables et l’efficacité énergétique et était prête à les soutenir financièrement.

Le vice-ministre de l’Energie Elnour Soultanov a abordé le potentiel des énergies solaire et éolienne et des autres énergies renouvelables et a donné des informations sur les travaux effectués pour le développement de ce domaine. İl a noté qu’à présent, un cadre juridique était en cours de création et des mécanismes sur l’application de tarifs préférentiels étaient élaborés afin d’attirer des investissements privés dans le développement du secteur de l’énergie renouvelable. Des accords de coopération ont été conclus avec les sociétés étrangères, telles que BP, Total et Masdar en vue d’élargir l’utilisation des sources d’énergie renouvelables.

Puis, un échange de vues a eu lieu sur les projets prometteurs pour la coopération dans le domaine de l’énergie renouvelable.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules