SOCIETE


« La Covid-19 n'est pas terminée », prévient le chef de l’OMS à l’ouverture de l'Assemblée mondiale de la santé

Bakou, 24 mai, AZERTAC

Le chef de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré dimanche aux ministres de la Santé réunis à Genève que même si les cas et les décès signalés de Covid-19 ont considérablement diminué, ce n’est pas le moment de baisser la garde.

Tedros Adhanom Gebreyesus a prononcé ce discours à l’ouverture de la session annuelle de l'Assemblée mondiale de la santé, l'organe décisionnel de l'OMS composé de représentants de 194 pays. La session se déroule jusqu’au 28 mai.

Notant que c'était la première fois depuis 2019 que l'Assemblée pouvait se tenir en personne, il a demandé aux ministres où en était le monde après deux ans de la crise sanitaire la plus grave depuis un siècle.

« Alors, est-ce que la Covid-19 est terminée ? Non, ce n'est certainement pas fini. Je sais que ce n'est pas le message que vous voulez entendre, et ce n'est certainement pas le message que je veux faire passer », a-t-il souligné.

Il a ajouté que bien que dans de nombreux pays toutes les restrictions aient été levées et que la vie ressemble beaucoup à ce qu'elle était avant la pandémie, les cas signalés augmentent dans près de 70 pays de toutes les régions. « … Et cela dans un monde où les taux de dépistage ont chuté », a-t-il ajouté.

Dr. Tedros a averti que les décès signalés augmentaient également en Afrique, le continent avec la couverture vaccinale la plus faible.

« Ce virus nous a surpris à chaque tournant - une tempête qui n’a cessé de déchirer les communautés, et nous ne pouvons toujours pas prédire sa trajectoire, ni son intensité », a-t-il souligné. (ONU)

 

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules