MONDE


L’ONU appelle les Talibans à tenir leurs promesses concernant les droits et les libertés des femmes en Afghanistan

Bakou, 2 juillet, AZERTAC

Les autorités de facto en Afghanistan doivent supprimer sans délai les restrictions à la liberté de mouvement des femmes afghanes, notamment leur obligation d'avoir un chaperon masculin et de se couvrir le visage, et leur permettre de pouvoir exercer un travail, a réclamé vendredi Michelle Bachelet, la Haute-Commissaire aux droits de l'homme, selon le site officiel de l’ONU.

Les Talibans au pouvoir en Afghanistan doivent respecter leurs obligations en matière de droits humains, a exhorté Michelle Bachelet lors d’une réunion d’urgence organisée ce vendredi à Genève.

En plus d'être juste, c'est aussi une question de « nécessité pratique » : dans un contexte de crise économique et de séisme meurtrier, la contribution des femmes à l'activité économique est en effet « indispensable ».

Cela implique l'accès à l'éducation, la liberté de mouvement et la protection contre la violence, a rapporté la Haute-Commissaire, qui a demandé aux Talibans de fixer une date précise pour l'ouverture des écoles secondaires pour les filles, de garantir « un enseignement de qualité, sans discrimination », ainsi que des ressources pour les enseignants.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules