POLITIQUE


Journée de commémoration : le peuple azerbaïdjanais honore la mémoire des fils héroïques morts pour l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan

Bakou, 27 septembre, AZERTAC

Deux ans se sont écoulés depuis le début de la Guerre patriotique. Nos terres, occupées depuis près de trente ans, ont été libérées de l'occupation au prix de la vie de nos martyrs.

Le 2 décembre 2020, le président de la République Ilham Aliyev a signé un décret relatif à l'instauration de la Journée de commémoration en République d'Azerbaïdjan, en hommage aux soldats et officiers tombés en martyrs dans les combats pour l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan, aux civils tués et aux Azerbaïdjanais portés disparus.

« Le 8 novembre 2020 restera à jamais gravé dans l'histoire de l'Azerbaïdjan. Cette histoire vivra pour toujours. C'est le jour de notre glorieuse Victoire ! Choucha, qui était sous occupation depuis vingt-huit ans et demi, a été libérée ! Nous avons remporté cette Victoire historique sur le champ de bataille », a déclaré le chef de l’Etat dans son adresse à la Nation à la suite de la victoire remportée dans la Seconde guerre du Karabagh.

Avec la libération de Choucha, la résistance de l'armée arménienne a été complètement ébranlée. Le 9 novembre, l'armée azerbaïdjanaise a libéré 71 autres villages, 1 bourg et 8 hauteurs stratégiques.

La lourde défaite que l’Arménie a subie a forcé son gouvernement à signer l'acte de capitulation. Dans la nuit du 9 au 10 novembre, les opérations militaires ont été arrêtées avec la signature d'une déclaration tripartite par le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre arménien Nikol Pachinian. Selon cette déclaration, l'Arménie a rétrocédé les régions d'Aghdam, Kelbédjer et Latchine aux forces armées azerbaïdjanaises les 20 et 25 novembre et le 1er décembre.

Au total, 5 villes, 4 bourgs et 286 villages ont été libérés de l'occupation jusqu'au 9 novembre à la suite de l'opération de contre-offensive réussie lancée par l'armée azerbaïdjanaise au Karabagh le 27 septembre. Cela a été une opération militaire réussie sans précédent dans l'histoire militaire moderne du monde. L'armée arménienne a été presque complètement détruite.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules