SOCIETE


Bakou accueille une conférence régionale portant sur la lutte contre la cybercriminalité VIDEO

Bakou, 9 octobre, AZERTAC

Une conférence régionale portant sur la lutte contre la cybercriminalité a débuté, lundi 9 octobre, à la Direction générale de lutte contre la corruption près le Parquet général de la République d’Azerbaïdjan.

Organisée conjointement par le Parquet général de l’Azerbaïdjan, l’Association internationale des procureurs (AIP), ainsi que l’Union européenne et avec le Conseil de l’Europe, cette conférence a rassemblé environ 50 délégués des organes d’application de la loi des pays d’Europe orientale, des Balkans et d’Asie centrale, des experts internationaux, de hauts responsables de l’AIP, ainsi que des représentants des organes d’application de la loi de l’Azerbaïdjan.

Kamran Aliyev, vice-Procureur général de la République d’Azerbaïdjan, chef de la Direction générale de lutte contre la corruption est intervenu à la session d’ouverture de la conférence. Il a souligné que la cybercriminalité constituait l’une des criminalités les plus dangereuses de l’époque contemporaine. Il a indiqué que la cybercriminalité aussi était d’actualité parce que le XXIe siècle était celui des technologies informatiques. Il a donné des informations sur les mesures prises en Azerbaïdjan en matière de lutte contre la cybercriminalité.

Kamal Djafarov, secrétaire de la Commission de la République pour la lutte contre la corruption, a déclaré que la cybercriminalité constituait la criminalité la plus dangereuse dans le monde et elle n’était pas assez sérieusement étudiée. «Donc, l’organisation de ce genre de conférence consacrée à ce sujet revêt une importance considérable», a-t-il estimé.

Han Moraal, secrétaire général de l’AIP, a dit que la cybercriminalité était l’un des thèmes d’actualité aujourd’hui. La lutte contre la cybercriminalité, qui cause de grands problèmes sociaux, nécessite le tissage d’une coopération internationale forte. Il a exprimé sa profonde gratitude à la partie azerbaïdjanaise pour l’excellente organisation de la conférence et pour la coopération fructueuse avec l’AIP.

Le chef du Bureau du Conseil de l’Europe à Bakou, Zoltan Hernyes, est lui aussi intervenu à la session d’ouverture. Il a dit que des arrangements pertinents devaient être effectués en matière de lutte contre la cybercriminalité dans le droit international, ajoutant que le principal document juridique dans ce domaine était la Convention de Budapest, ratifiée par 56 pays.

Après les interventions, la conférence s’est poursuivie par des sessions.

La conférence se terminera le 11 octobre.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules