POLITIQUE


Les relations interparlementaires azerbaïdjano-coréennes au cœur des discussions

Bakou, 24 janvier, AZERTAC

Les membres du groupe de travail sur les relations interparlementaires azerbaïdjano-coréennes au Milli Medjlis se sont entretenus ce mercredi avec les membres du groupe interparlementaire d’amitié Azerbaïdjan-Corée.

Lors de l’entretien, les parties se sont félicitées du développement des liens entre les deux pays dans divers domaines.

Khanlar Fatiyev, membre du groupe de travail chargé des relations interparlementaires azerbaïdjano-coréennes, a fait savoir que les relations entre l’Azerbaïdjan et la République de Corée se développaient ces dernières années.

«Nous apprécions hautement votre première visite en Azerbaïdjan. Je crois que ce déplacement donnera de l’élan au développement des liens amicaux étroits et des relations interparlementaires. Les présidents des deux pays attachent une grande importance à l’élargissement des liens d’amitié et de coopération. Des documents importants ont été signés lors des visites réciproques de haut niveau. Près de 62 documents juridiques, qui couvrent les différents axes de la coopération entre les deux pays, ont été signés jusqu’à présent. Nos liens bilatéraux se développent à un rythme croissant», a-t-il indiqué.

Kh. Fatiyev a dit que l’Azerbaïdjan était un pays politiquement et économiquement fort dans la région, ajoutant que les liens s’étaient élargis avec la République de Corée dans le domaine de l’économie et d’autres.

A son tour, Lee Myoung Su, président du groupe interparlementaire d’amitié Azerbaïdjan-Corée, a souligné que ce genre de visites était important en termes de développement des relations bilatérales.

Il a marqué que la coopération mutuelle et l’échange d’expérience dans différents domaines avait eu un impact positif sur le développement des liens azerbaïdjano-coréens.

Les membres de la délégation coréenne ont été informés sur les causes et les conséquences du conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan concernant le Haut-Karabagh. Il a été noté que 20 pour cent du territoire avaient été occupés par les troupes arméniennes et plus d’un million d’Azerbaïdjanais étaient devenus réfugiés et personnes déplacées.

Les perspectives de développement des liens entre les deux pays et les questions d’intérêt commun ont fait l’objet d’un échange de vues.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules