POLITIQUE


L’assemblée générale annuelle de l’Association des Amis de l’Azerbaïdjan à Paris

Bakou, 25 janvier, AZERTAC

Mardi dernier, l’Association des Amis de l’Azerbaïdjan (AAA) a organisé, avec le soutien de l’ambassade d’Azerbaïdjan en France, l’assemblée générale ordinaire annuelle. Le résumé des activités de l’année 2017, ainsi que le plan d’action pour l’année à venir étaient au programme de l’assemblée.

Le président de l’AAA, Jean-François Mancel, membre honoraire de l’Assemblé Nationale a tout d’abord souhaité ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Il a poursuivi en faisant le point sur les projets de l’AAA réalisés durant l’année 2017, le but principal de l’association étant de faire connaitre l’histoire et les valeurs culturelles de l’Azerbaïdjan. Depuis sa création, tous les évènements organisés par l’association ont permis au public français de mieux connaître ce pays passionnant.

Ainsi, les membres de l’association et le conseil d’administration ont pu examiner et féliciter les nombreux projets exécutés.

Le président a, par la suite, évoqué les plans et projets pour l’année 2018 et souligné l’importance de cette année marquée par le 100ème anniversaire de la création de la première République Démocratique de l’Azerbaïdjan. De nombreux projets seront donc consacrés à cette mémorable histoire et permettront la promotion du pays, ainsi que le maintien des très bonnes relations entre la France et l’Azerbaïdjan.

Le président a aussi abordé la question du conflit du Haut-Karabakh, entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Les Amis de l’Azerbaïdjan en France sont solidaires et soutiennent le peuple azerbaïdjanais, et s’engagent dans la diffusion d’informations pour faire connaitre en France ce conflit qui a engendré l’occupation de 20% du territoire.

Mirvari Fataliyeva, la secrétaire générale de l’AAA, a présenté à son tour le compte rendu financier de l’association tout en répondant aux diverses questions du public touchant à divers domaines (économie, politique, culture).

Lors des discussions, le maire de la ville de Colmar, Gilbert Meyer, a décrit les différents projets réalisés dans le cadre du jumelage des villes de Chéki et de Colmar. Il se dit toujours prêt à soutenir d'autres projets permettant le développement des relations d'amitié entre les deux pays.

Hedva Ser, ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO, a souligné la parfaite cohabitation entre les différentes religions et groupes ethniques permettant tout à chacun de vivre en harmonie dans le respect de leurs langues et cultures. En abordant le thème de la tolérance, l’écrivain, membre du Comité de Coordination des associations juives de la France, Jean-Pierre Allali, a rejoint les propos de Mme Hedva Ser, et dont ces qualités ont pu l’inspirer dans l’écriture de son livre « Les douze pierres de Quba ».

Guy Chevalier a souligné qu'il a été lui-même le témoin de cette tolérance et de ce principe de "Vivre ensemble" durant ses années de missions effectuées en Azerbaïdjan.

Lors de l’Assemblée Générale, la nouvelle liste des membres du Conseil d'Administration a été soumise aux votes et a été adoptée, ainsi que la tenue d'un nouveau conseil en vue de l'adoption du plan d’action de 2018.

A la suite à l’assemblée générale, a eu lieu la projection du documentaire « Une Mission à vie », réalisé par Baku Media Center avec le soutien de la Fondation Heydar Aliyev. Consacré à la vie d'exil en France des membres de la délégation de la Première République Démocratique de l'Azerbaïdjan, venue en France en 1919 afin d'assister à la conférence de Paix de Paris, dirigée par le secrétaire du Parlement, Alimardan bey Toptchoubachov.

Le film a suscité un vif intérêt, et permis une première approche de l’histoire de la première République Démocratique d’Azerbaïdjan aux spectateurs.

Puis, un cocktail a eu lieu dans le partage et la bonne humeur.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules