POLITIQUE


Novrouz Mammadov : Convoquer une élection présidentielle anticipée est nécessaire en termes de solution des questions importantes figurant à l'agenda du gouvernement

Bakou, 7 février, AZERTAC

Novrouz Mammadov, assistant du président azerbaïdjanais pour la politique étrangère, s'est exprimé, dans une interview à l'AZERTAC, sur le décret du président de la République portant convocation d’une élection présidentielle anticipée en République d'Azerbaïdjan.

L’assistant du président de la République a dit : « Aujourd'hui, l'Azerbaïdjan est un pays qui a obtenu une place particulière dans la communauté mondiale, ainsi que la stabilité, la sécurité et le développement durable à l’intérieur du pays, est devenu initiateur et participant des projets régionaux et internationaux de grande envergure. L'Azerbaïdjan s’est montré comme un partenaire fiable et responsable sur fond de processus compliqués et de menaces observées dans le monde, a assuré l’unité entre le peuple et son dirigeant, l’a consolidée et la maintient. Toutes ces réalisations sont basées sur les activités que le président Ilham Aliyev mène en faveur de l’Etat et du peuple azerbaïdjanais en poursuivant la ligne politique du leader national Heydar Aliyev.

La ligne de la politique intérieure et étrangère mise en œuvre par le chef de l'Etat au cours des 15 dernières années a assuré la stabilité, la sécurité et le développement durable de l'Azerbaïdjan. Toutes les sphères de la vie ont connu des changements qualitatifs importants à la suite des réformes mises en œuvre dans le pays en matière politique, sociale, économique, culturelle, scientifique, religieuse et dans d’autres domaines. Grâce à la clairvoyance politique et à la sagesse du chef de l'Etat, l'Azerbaïdjan est devenu un acteur majeur dans la réalisation des grands projets internationaux tels que le Corridor gazier Sud, TANAP, TAP, Bakou-Tbilissi-Kars et le Corridor de transport Nord-Sud.

Dans ces circonstances, le président de la République Ilham Aliyev a signé, en bénéficiant du droit qui lui est octroyé par la Constitution, un décret convoquant une élection présidentielle anticipée pour le 11 avril prochain ».

Ayant partagé ses avis sur les raisons de l'élection présidentielle anticipée, Novrouz Mammadov a noté que le mandat du président avait été porté de 5 à 7 ans par un référendum en septembre 2016. « Comme c’est le début d'une nouvelle période historique, le chef de l'Etat a convoqué les électeurs pour un vote de confiance à travers les élections anticipées », a-t-il estimé.

Avancer la date des élections est nécessaire pour résoudre les questions importantes figurant à l’agenda du gouvernement et mobiliser plus efficacement les ressources politiques et économiques pour la nouvelle période. Sans aucun doute, il est convenable de fixer l’élection présidentielle en avril afin d'accroître l'efficacité des réformes figurant à l'ordre du jour, mettre en œuvre des réformes de cadres et de structure, adopter des actes législatifs pertinents.

« Des dizaines d'événements internationaux et nationaux sont prévus en Azerbaïdjan en 2018. L’organisation des compétitions de Formule 1, fin avril, d’une série d'événements consacrés au centenaire de la fondation de la République démocratique d'Azerbaïdjan, au 100ème anniversaire de l'Armée azerbaïdjanaise, du Drapeau national de la République démocratique d'Azerbaïdjan et du Parlement azerbaïdjanais, du Forum humanitaire international de Bakou et d'autres événements pendant la période préélectorale et électorale pourraient créer des difficultés supplémentaires. Donc, terminer les élections avant les événements si importants est plus convenable », a précisé l’assistant du président azerbaïdjanais.

Novrouz Mammadov a souligné que l'intensité des tendances dans le système des relations internationales, les processus qui se déroulaient dans la région où se situe l'Azerbaïdjan et dans la géographie encore plus large pouvaient soulever des questions à tout moment. « Cela nécessite d'augmenter le niveau de préparation et de faire preuve de flexibilité dans la politique étrangère » a-t-il déclaré.

« Dans le même temps, il est probable que les processus négatifs se déroulant dans le Caucase du Sud et dans les régions voisines deviennent de plus en plus aigus et affectent la région où se situe l’Azerbaïdjan. Une des mesures préventives prises pour neutraliser ces impacts négatifs consiste à avancer la date de la présidentielle », a-t-il avancé.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules