CHRONIQUE OFFICIELLE


Le président Ilham Aliyev reçoit une délégation menée par le représentant spécial de l’UE pour le Caucase du Sud VIDEO

Bakou, 19 février, AZERTAC

Le président de la République Ilham Aliyev a reçu, lundi 19 février, une délégation menée par Toivo Klaar, représentant spécial de l’Union européenne (UE) pour le Caucase du Sud et la crise en Géorgie.

Le chef de l'Etat a déclaré que la coopération de l'Azerbaïdjan avec l'Union européenne se développait avec succès. Abordant la participation de Maros Sevcovic, vice-président de la Commission européenne chargé de l’Union de l’Energie, à la quatrième réunion du Conseil consultatif sur le Corridor gazier Sud à Bakou, le président Ilham Aliyev a déclaré avoir mené avec lui une discussion fructueuse sur le développement des relations en matière énergétique et dans les autres domaines. Le chef de l'Etat a souligné que les relations avaient connu une très bonne dynamique dans toutes les sphères durant la période écoulée depuis sa dernière visite à la Commission européenne. Le président Ilham Aliyev a souligné l'importance d’élargir la coopération entre l'Azerbaïdjan et l'UE non seulement dans le secteur énergétique, mais aussi dans d'autres domaines, y compris la politique, le commerce, l'investissement, les transports, la sécurité et la culture, marquant que tout cela était reflété dans le nouvel accord entre l’Union européenne et l’Azerbaïdjan.

Le représentant spécial de l'UE pour le Caucase du Sud, Toivo Klaar, a déclaré que les relations entre l'UE et l'Azerbaïdjan se développaient dans tous les domaines et que la coopération avait de bonnes perspectives.

Lors de l’entretien, les parties ont procédé à un échange de vues sur la solution négociée du conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan concernant le Haut-Karabagh, évoquant l'importance des efforts en vue de trouver une solution pacifique et négociée au conflit.

Le président Ilham Aliyev a déclaré que la position hypocrite et non constructive de l'Arménie constituait un obstacle primordial au progrès dans les négociations, ajoutant que l'Arménie poursuivait sa politique d'occupation et détruisait les monuments nationaux, religieux et historiques de l'Azerbaïdjan dans les territoires occupés. Le chef de l'Etat a souligné que l'Arménie devait retirer ses forces occupantes des territoires occupés et les normes et principes du droit international devaient être rétablies pour le règlement du conflit.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter