ECONOMIE


Maros Sefcovic : TANAP est une partie essentielle du Corridor gazier Sud

Bakou, 12 juin, AZERTAC

Le gazoduc transanatolien (TANAP) est une partie essentielle du Corridor gazier Sud, a écrit Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne chargé de l'Union de l'Energie, sur son compte Twitter.

«TANAP, avec le gazoduc du Caucase du Sud et le gazoduc transadriatique (TAP), constitue une partie essentielle du Corridor gazier Sud. C'est aussi la partie la plus longue de ce projet d'infrastructure. Aujourd'hui marque la fin de la étape clé, car le gaz de la Caspienne peut désormais être acheminé vers la Turquie sur une base commerciale», a-t-il estimé.

«Aujourd'hui, nous transformons nos intentions en réalité et nous livrons un autre résultat tangible dans le cadre de l'Union de l'Energie. Avec la contribution apportée à diversifier nos fournisseurs et nos itinéraires énergétiques, le Corridor gazier Sud revêt une importance stratégique pour la sécurité énergétique de l'UE, y compris les régions les plus vulnérables, telles que l'Europe du Sud-Est et le sud de l'Italie. Nous pouvons tous profiter de ce «pont» entre la région de la Caspienne et le marché de l’Union européenne. C’est notre intérêt commun d’en faire un succès», a précisé le vice-président de la Commission européenne chargé de l'Union de l'Energie.

Maros Sefcovic a dit que leur objectif à long terme était de créer un marché paneuropéen de l'énergie fondé sur le libre-échange, la concurrence et l’approvisionnement, les sources et les itinéraires diversifiés. «Cela montre que l'Union de l'Energie ne se limite pas aux frontières de l'UE. Je suis convaincu que la construction de TAP, tronçon européen du Corridor gazier Sud, continuera à progresser grâce au soutien continu des trois gouvernements nationaux concernés et en conséquence, le gaz caspien sera livré à l'UE d'ici 2020», a-t-il ajouté.

A noter que la cérémonie d’inauguration du gazoduc transanatolien (TANAP) aura lieu ce soir à Eskisehir, en Turquie.

La première pierre du TANAP a été posée par le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président géorgien Guiorgui Margvelachvili, le 17 mars 2015, dans le district de Selim de la province de Kars, en Turquie.

Pour l’instant, le coût total de TANAP est estimé à 7,99 milliards de dollars. Mais, lors de l’évaluation initiale du projet, ce chiffre était de 11,7 milliards de dollars. C’est-à-dire, jusqu’à présent, on a économisé environ 3,8 milliards de dollars dans la mise en œuvre du projet. Les dépenses totales des sociétés azerbaïdjanaises sur le projet TANAP jusqu’en 2020 seraient de 6,2 milliards de dollars.

Avec une longueur totale de 1850 km (19 km sous la mer de Marmara), TANAP reliera la cité de Posof de la province d'Ardahan de la Turquie à la frontière avec la Géorgie à la cité d'Ipsala de la province d'Edirne à la frontière avec la Grèce, en passant par 21 provinces. Le gazoduc TANAP qui acheminera le gaz du gisement Chahdeniz -2 vers l'Europe, devrait être mis en exploitation en 2018. TANAP acheminera 10 milliards de m3 de gaz azerbaïdjanais vers l'Europe et 6 milliards de m3 vers la Turquie.

Les actionnaires du projet TANAP sont les suivants : la SAF Corridor gazier Sud (51%), STEAŞ (7%), BOTAS (30%) et BP (12%).

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules