CULTURE


Des évènements consacrés au monde turcique organisés à Paris

Paris, 20 juin, AZERTAC

Une conférence internationale sur le thème « Le monde turcique : identité et instruction » a eu lieu au Centre culture de l’Ambassade d’Azerbaïdjan en France.

Elle a été organisée par la Fondation internationale pour la culture et le patrimoine turcique et avec le soutien des ambassades de Turquie et du Kazakhstan à Paris, de la délégation permanente de l’Azerbaïdjan auprès de l’UNESCO, de l’Institut de Philosophie de l’Académie nationale des Sciences de la République d’Azerbaïdjan (ANSA) et de l’Université Nice-Sophia Antipolis.

Dans son intervention, Mme Gunay Efendiyeva, présidente de la Fondation internationale pour la culture et le patrimoine turcique, a abordé l’importance du sujet, ajoutant que le patrimoine culturel des pays turcophones faisait une partie intégrante de la civilisation mondiale.

Evoquant la place digne de la femme dans le monde turc et son rôle dans la diplomatie, Mme Efendiyeva a donné des informations sur l’activité de sa fondation.

L'ambassadeur Anar Karimov, délégué permanent de la République d’Azerbaïdjan auprès de l’UNESCO, a parlé de l’histoire de la République démocratique d’Azerbaïdjan, des réformes économiques effectués par cette république et l’adoption des symboles d'Etat.

Il a indiqué que les relations et la coopération de son pays avec l’Ouest s’étaient élargies grâce à la politique réussie du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, abordant la contribution de Mehriban Aliyeva, première vice-présidente azerbaïdjanaise, au développement des liens Azerbaïdjan-UNESCO et à la promotion de la culture azerbaïdjanaise.

Jean Galiyev, ambassadeur du Kazakhstan en France, a parlé des relations politiques, économiques et culturelles entre les pays turcophones, ainsi que des travaux réalisés par son pays dans ce sens.

Lors de son intervention, Ismail Hakki Musa, ambassadeur de Turquie à Paris, a fait savoir que la Turquie attachait une grande importance aux relations avec les Etats turcophones. Le diplomate a hautement apprécié l’activité de la Fondation de la culture et du patrimoine turcs, soulignant que ces événements jouaient un rôle important dans la promotion du monde turcique au niveau international.

M. Christian Vallar, doyen de la faculté de Droit et Science politique de l'Université Nice-Sophia Antipolis, Xavier Latour, vice-doyen de la même faculté, le professeur Ilham Mammadzadé, directeur de l’Institut de Philosophie de l’ANSA, et Zöhré Aliyeva, chef du Département des relations internationales de cette organisation, sont intervenus à la conférence.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules