POLITIQUE


Rencontre à l’AZERTAC: Un scientifique chinois inclura les vérités azerbaïdjanaises dans son livre sur les conséquences du terrorisme VIDEO

Bakou, 26 octobre, AZERTAC

La coopération étroite entre l’AZERTAC et l’agence de presse Xinhua contribue considérablement au développement des relations azerbaïdjano-chinoises, a déclaré Xing Guangcheng, chef de la délégation chinoise composée de spécialistes et d’experts de la Région autonome ouïgoure du Xinjiang, directeur général du secteur d’études frontalières de l’Académie chinoise des sciences sociales, lors d’une rencontre tenue jeudi à l’AZERTAC.

Quant à l’importance des entretiens qu’ils avaient eus en Azerbaïdjan, Xing Guangcheng a noté que l’objectif de la visite était de contribuer à la transmission des vérités sur les deux pays aux deux peuples et de développer les relations culturelles réciproques, les échanges dans les domaines historique, culturel et religieux. Le directeur général a également abordé les perspectives de la coopération entre l’Azerbaïdjan et la Région autonome ouïghoure du Xinjiang dans divers domaines, y compris les médias.

Aslan Aslanov, président du Conseil d’administration de l’AZERTAC, a souligné que les relations entre l’Azerbaïdjan et la Chie se développaient progressivement et des projets de grande envergure reliant l’Asie et l’Europe étaient mis en œuvre avec la participation de ces deux pays. A. Aslanov a également porté à l’attention que les relations amicales entre les présidents azerbaïdjanais et chinois jouaient un rôle important dans le développement de ces liens.

Rappelant sa visite à Pékin afin de participer au premier sommet des médias de l'Organisation de coopération de Shanghaï (OCS), ses entretiens avec le président de Xinhua Zhao Minghao et le rédacteur en chef He Ping, le président du Conseil d’administration a parlé de la coopération entre l’AZERTAC et l’agence Xinhua, a indiqué les efforts déployés par ces dernières pour l’approfondissement des relations des deux peuples.

Ayant parlé des lourdes conséquences des actes terroristes perpétrés dans le monde contemporain, le scientifique de l’Académie des relations internationales de Chine, Li Wei, a noté que la Région autonome ouïgoure du Xinjiang avait souffert des affrontements, du terrorisme pendant de nombreuses années. «Après avoir longuement étudié les affrontements, les actes terroristes commis dans le monde, j’ai décidé d’écrire un livre sur ce sujet. Cet ouvrage contient des informations sur les crimes sanglants perpétrés non seulement en Chine, mais aussi dans les différentes parties du monde», a-t-il ajouté.

A.Aslanov a noté que les recherches menées par Li Wei revêtaient une grande importance, a dit espérer qu’il inclurait dans son livre les actes terroristes perpétrés par l’Arménie contre l’Azerbaïdjan après les avoir étudiés. «L'Azerbaïdjan a souffert de la terreur arménienne pendant de nombreuses années. L’Arménie a occupé 20% du territoire de notre pays. Plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des déplacés internes, tous nos monuments culturels, historiques et nationaux, les mosquées ont été détruits dans les territoires azerbaïdjanais occupés. L’Arménie a perpétré un génocide terrible dans la ville de Khodjaly sous les yeux du monde entier. 613 civils, dont 63 enfants, 106 femmes et 70 personnes âgées ont été assassinés en une nuit. Je considère qu’il est très nécessaire de faire connaître tous ces faits au public chinois», a-t-il détaillé.

Le scientifique chinois a assuré qu’il étudierait les actes terroristes et de vandalisme perpétrés par l’Arménie contre le peuple azerbaïdjanais et qu’il inclurait les vérités dans son livre.

Puis, d’autres questions d’intérêt mutuel ont fait l’objet de discussions.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules