POLITIQUE


Hikmet Hadjiyev : Les comportements de la France ne coïncident pas avec ses engagements en tant que coprésidente du Groupe de Minsk

Bakou, 17 novembre, AZERTAC

« L’un des éléments constitutifs des actes illégaux commis dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan est la visite de ceux qui se présentent comme des représentants du soi-disant régime établi dans ces territoires dans un certain nombre de pays, notamment dans les pays coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE », a noté Hikmet Hadjiyev, chef adjoint du département de la politique extérieure de l’Administration présidentielle, dans une interview aux journalistes.

Hikmet Hadjiyev a déclaré que la France était l'un des coprésidents du Groupe de Minsk et que l'essence de l'institution de médiation exigeait que le médiateur soit neutre et ne permette pas ce genre de comportement hostile. « Il arrive des cas tels que le « jumelage » de certaines villes françaises avec les villes azerbaïdjanaises occupées, la visite en France d’une personne se présentant comme le dirigeant du soi-disant régime, ce qui ne coïncide pas avec les engagements pris par la France en tant que pays co-président du Groupe de l'OSCE, ça doit être empêché. Comme l’indique la déclaration du ministère des Affaires étrangères, les représentations diplomatiques azerbaïdjanaises transmettront à la partie française la protestation sérieuse de l'Azerbaïdjan à ce sujet. La communauté azerbaïdjanaise du Haut-Karabagh aussi a exprimé sa position sur la question, si une personne comme Bako Sahakian se rend en France, alors l'égalité doit être assurée vis-à-vis des deux communautés. Les deux communautés ont des droits égaux. Si une communauté est traitée avec une attitude particulière et l’autre avec indifférence, donc il s'agit d'une violation flagrante des droits de l'homme. Si la France et d'autres États veulent contribuer au règlement du conflit, tout d'abord le retrait des troupes arméniennes des territoires azerbaïdjanais occupés et le retour des déplacés internes dans leur terre natale doivent être assurés. Et le dialogue entre les communautés azerbaïdjanaise et arménienne du Haut-Karabagh devrait être encouragé et soutenu dans le cadre de ce processus. Donc, il conviendrait que les pays coprésidents et la communauté internationale œuvrent en ce sens », a estimé Hikmet Hadjiyev.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules