ECONOMIE


Luca Schieppati: Le soudage de TAP et de TANAP montre que nous avançons sur l’achèvement du Corridor gazier Sud

Bakou, 28 novembre, AZERTAC

L’assemblage par soudage des gazoducs transadriatique (TAP) et transanatolien (TANAP) montre que nous avançons sur l’achèvement du Corridor gazier Sud, a souligné le directeur général de TAP Luca Schieppati, en commentant le soudage de ces deux gazoducs.

«Je suis très heureux de faire un pas vers l’avant. La connexion de TAP à TANAP a montré que nous avançons sur l’achèvement du Corridor gazier Sud et comme prévu, nous livrerons le gaz naturel en Europe en 2020. Je tiens à remercier les dirigeants de TANAP, les représentants de gouvernement et ceux des institutions pertinentes participant à ce processus», a-t-il précisé.

A noter que le « soudage d’or » connectant les gazoducs transanatolien (TANAP) et transadriatique (TAP), segments du Corridor gazier Sud visant à acheminer le gaz naturel de l’Azerbaïdjan vers l’Europe, a eu lieu sur la rive de la Maritsa, à la frontière entre la Grèce et la Turquie.

Pour rappel, la cérémonie officielle d’inauguration du Corridor gazier Sud a eu lieu le 29 mai dernier au terminal de Sangatchal. Le gazoduc transanatolien (TANAP) a été mis en service le 12 juin 2018 à Eskisehir, en Turquie. Le transport du gaz en Turquie a été lancé le 30 juin dernier. L’Europe obtiendra le premier gaz azerbaïdjanais d’ici 2020.

Considérée comme la plus grande chaîne de gazoducs en construction dans le monde entier, le Corridor gazier Sud, long d'environ 3500 km, se compose du gazoduc du Caucase du Sud, du gazoduc transanatolien (TANAP) et de celui Transadriatique (TAP) qui devront acheminer le gaz extrait du gisement de Chahdeniz-2 de l’Azerbaïdjan vers la Turquie et puis vers l’Europe. A l’étape initiale, 6 milliards de m3 de gaz azerbaïdjanais seraient acheminés vers la Turquie et 10 milliards de m3 vers l’Europe.

Les bases du gazoduc TAP ont été jetées le 17 mai 2016 à Thessalonique, en Grèce. Le conseil d'administration de la Banque européenne d'investissement a ratifié le 6 février le financement d'un montant de 1,5 milliard d'euros pour le gazoduc TAP qui passera à travers la Grèce, l'Albanie et sous la mer Adriatique avant de rejoindre les côtes de l'Italie du Sud où il sera connecté au réseau de gaz naturel de l'Italie. Ce projet fait partie du Corridor gazier Sud et est une initiative lancée par le Conseil de l'Europe, la Commission européenne et le Parlement européen dans le cadre de la politique énergétique de l'Union européenne.

Au moins 82% des travaux, y compris ceux d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction ont déjà été effectués.

La construction de deux stations de compression, la première à Kipoi, en Grèce, et la deuxième à Fier, en Albanie, est lancée dans le premier trimestre de l’année dernière et les travaux se poursuivent comme prévu. Plus de 60% des travaux de construction de la station de compression à Kipoi se sont déjà terminés. Les trois turbines à gaz ont été installées. Les turbocompresseurs ont été livrés à la station à Fier et y ont été installés. L’approvisionnement en électricité et l’installation des équipements ont été lancés. Au total, plus de 50% de la construction dans la station de compression à Fier se sont terminés.

Parallèlement à la construction des stations de compression, une station de mesure est en cours de construction non loin de la région de Bilisht, dans l'est de l'Albanie. Au moins 50% des travaux de construction de la station de mesure se sont déjà achevés. La construction des stations de compression et de mesure durera pendant environ deux ans.

Le gazoduc Transadriatique, long d'environ 878 km (550 km en Grèce, 215 km en Albanie, 105 km sous la mer Adriatique, 8 km en Italie), ayant un diamètre de 48 pouces (38 pouces dans la partie souterraine), se joindra au gazoduc transanatolien (TANAP) à Kipoi, village grec situé à la frontière turco-grecque. Le projet TAP prévoit l'acheminement du gaz extrait du gisement de Chahdeniz-2 vers le Sud de l'Italie, ensuite vers l'Europe de l'Ouest, via la Grèce et l'Albanie en passant à travers la mer Adriatique. La capacité initiale de TAP sera de 10 milliards de m3 par an. Le gazoduc devrait être mis en service en 2020.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules