POLITIQUE


L'Association des Amis de l’Azerbaïdjan en France a fêté ses 20 ans

Bakou, 29 novembre, AZERTAC

Le 28 novembre 2018, avec l'aimable soutien de l'Ambassade de la République d'Azerbaïdjan en France, l'Association des Amis de l’Azerbaïdjan a célébré les 20 ans de sa création.

Parmi les invités se trouvaient des membres du Parlement français, des figures politiques-publiques, culturelles et d'art, ainsi que les membres de l'association.

La soirée a été inaugurée par la prise de parole du président de l'Association des Amis de l'Azerbaïdjan, le membre honoraire du Parlement français, Jean-François Mancel, qui a informé les invités sur l'activité de l’association ainsi que sur les projets à venir. Il a souligné que le but de l'association est de promouvoir l'histoire et la richesse culturelle de l'Azerbaïdjan en France.

Pour y parvenir, l'association organise, tout au long de l'année, et à travers la France, de nombreux événements culturels suscitant, toujours, un grand intérêt.

M. Mancel a ainsi pu remercier les invités et les amis de l'Azerbaïdjan pour l'intérêt et leur soutien qu'ils portent à l'Azerbaïdjan.

M. Jean Perrin, premier ambassadeur de France en Azerbaïdjan, fondateur et président d'honneur de l’association, a ensuite pris la parole et, est revenu sur les difficultés qu'il a pu rencontrer lors de la création de l'association.

Il y a 20 ans, les relations entre la France et l'Azerbaïdjan étaient en cours de développement mais presque inexistantes. Ainsi, M. Perrin a été confronté à la diaspora arménienne ralentissant sensiblement la création de l'association et peu après les activités de celle-ci. Il a ensuite tenu à féliciter l'association pour son rôle, aujourd'hui essentiel, dans le développement des liens entre la France et l'Azerbaïdjan, mais aussi pour l'évolution de son nombre d'adhérents toujours plus important.

Dans la continuité de ces interventions, la soirée d'anniversaire a magnifiquement débuté par un concert de musique traditionnelle azerbaïdjanaise, dirigé par le talentueux musicien Saddam Novrouzbeyov aux balaban, zourna et clarinette, accompagné par Emrah Kaptan à la basse et à la guitare, et par Naghib, jeune prodige des percussions.

Le programme musical a pu offrir aux invités un subtil mélange de musiques azerbaïdjanaises, entre Mougham « Bayati-Shiraz », « Segah », chants « Sari gelin » et danses traditionnels « Vagzaly » et « Térékémé ».

Très apprécié, ce spectacle de grande qualité a été longuement applaudi par les convives.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules