ACTUALITES OFFICIELLES


Vœux du président de la République aux Azerbaïdjanais pour la Journée de Solidarité des Azerbaïdjanais du monde et le Nouvel an  VIDEO

Mes chers compatriotes,

L’année 2018 va s’écouler. On peut dire avec certitude que l’an 2018 a été une année réussie pour notre pays. Notre pays s’est développé avec succès et rapidement sur tous les axes. L’Azerbaïdjan s’est confirmé comme un pays puissant à l’échelle mondiale. Nos positions internationales se sont renforcées encore plus. Cette année, j’ai effectué 16 visites à l’étranger. Seize chefs d’Etat et de gouvernement sont venus dans notre pays et cela montre à quel point nos relations bilatérales sont larges. Dans le même temps, l’activité de l’Azerbaïdjan au sein des organisations internationales a été réussie. Nous avons pu prendre une place digne dans l’arène internationale.

Nos relations avec les pays voisins ont atteint un niveau encore plus élevé. C’est très important pour chaque pays, y compris l’Azerbaïdjan. Les travaux que nous avons effectués conjointement avec les Etats voisins dans les domaines économique, politique et d’autres renforcent encore plus la stabilité régionale. Quant à la stabilité, il convient de dire que l’Azerbaïdjan est une terre de stabilité qu’alors que les tensions, les risques, les menaces haussent dans le monde entier. En 2018, notre peuple a vécu dans un climat de paix et de stabilité. C’est l’unité entre le peuple et le pouvoir qui est à la source de cette stabilité.

Nous avons renforcé encore davantage nos liens avec l’Union européenne. Le document sur les priorités de partenariat signé cette année entre l’Azerbaïdjan et l’Union européenne manifeste le haut niveau de ces relations. Des avis très claires sur l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’inviolabilité de nos frontières y ont été reflétés, ce qui montre que l’Union européenne a une bonne attitude dans le règlement du conflit du Haut-Karabagh.

Notre rôle dans la solidarité islamique s’accroît. L’Organisation de la coopération islamique apprécie très hautement notre politique en la matière et on peut dire avec certitude que l’Azerbaïdjan a pu renforcer encore davantage son grand rôle dans le monde musulman. L’attention, le respect et la sympathie des pays musulmans envers nous montrent que l’Azerbaïdjan a fait de grands progrès aussi dans ce domaine.

Le statut juridique de la mer Caspienne a été déterminé cette année. Je considère que c’est une réussite historique. Car, comme vous le savez, cette question était restée irrésolue pendant de nombreuses années. Donc, elle a été résolue et l’Azerbaïdjan a apporté sa contribution précieuse à sa solution.

Nous sommes toujours dans notre position de principe quant au règlement du conflit du Haut-Karabagh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Notre position est juste et équitable. Elle est conforme aux normes et principes du droit international. Le Haut-Karabagh est la terre historique de l’Azerbaïdjan. Tous les pays du monde reconnaissent l’intégrité territoriale de notre pays. Le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan concernant le Haut-Karabagh ne doit être résolu que dans le cadre de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan. Les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU doivent être accomplies et les forces d’occupation doivent se retirer sans réserve des terres azerbaïdjanaises.

Je peux dire qu’en 2018, l’Azerbaïdjan a eu des positions très sérieuses dans le règlement du conflit. Comme vous le savez, la junte criminelle, corrompue qui avait occupé le pouvoir pendant 20 ans en Arménie s’est effondrée et c’est l’échec total de la politique d’agression de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan.

Donc, je peux dire que notre politique très réfléchie, déterminée et de principe contre l’Arménie a porté ses fruits. Nous sommes parvenus à isoler l’Arménie de tous les projets régionaux et internationaux, notre part dans l'effondrement de l'économie arménienne est assez grande. Je trouve qu’une nouvelle situation émerge actuellement pour le règlement du conflit. J’espère qu’il y aura des progrès en la matière en 2019.

Dans le même temps, je pense que notre potentiel militaire fort est un facteur clé pour le règlement du conflit. Au cours des dernières années, nous sommes parvenus à accroître considérablement notre puissance militaire. A présent, l’armée azerbaïdjanaise figure parmi les armées puissantes à l’échelle mondiale. Deux défilés organisés cette année dans notre pays ont démontré notre puissance, le potentiel de notre armée forte. Équipée d’armes et de matériels militaires les plus modernes, l’armée azerbaïdjanaise a une très grande aptitude au combat et nous l’avons confirmé cette année.

L’armée azerbaïdjanaise a repris le contrôle complet d’un territoire de 11 mille hectares en direction du Nakhtchivan de la frontière azerbaïdjano-arménie. La prise de ces hauteurs nous permet de tenir sous contrôle les communications et les routes importantes en Arménie.

Nous continuerons d’augmenter notre puissance militaire. Nous voulons régler par des moyens pacifiques le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan concernant le Haut-Karabagh et notre participation aux négociations en est une parfaite illustration. Cependant, tout le monde sait et doit savoir que le facteur militaire joue un rôle particulier dans la solution du conflit et que, par la suite, nous continuerons d’augmenter notre puissance militaire.

D’énormes travaux ont été effectués cette année pour les personnes déplacées internes. De nouveaux logements et appartements ont été construits pour 5800 familles déplacées et leur ont été distribués, ce qui est un record durant ces dernières années. 626 appartements ont été distribués aux familles des martyrs et aux invalides de guerre du Karabagh et nous poursuivrons cette politique l'année prochaine.

Bien sûr, pour réaliser tous ces travaux il faut avoir une économie forte et nous en avons. Aujourd'hui, l'Azerbaïdjan ne dépend de personne du point de vue du développement économique. L’économie azerbaïdjanaise est une économie indépendante et un facteur qui renforce notre politique indépendante. Cette année, le produit intérieur brut augmente, le secteur hors hydrocarbures s’accroît, la production industrielle augmente et le secteur industriel non pétrolier a connu une croissance de plus de 9%. Nos exportations ont augmenté d'environ 40%. 10 milliards de dollars ont été investis dans l'économie du pays. Selon le dernier rapport « Doing Business » de la Banque mondiale, l'Azerbaïdjan s’est classé au 25e rang à l’échelle mondiale. C’est-à-dire, cela montre que les réformes, la transparence, les réformes économiques importantes que nous avons menées portent leurs fruits et la Banque mondiale l’apprécie hautement.

Nous attachons une grande importance aux technologies modernes. Notre troisième satellite a été mis en orbite cette année. C'est un événement important. L'Azerbaïdjan figure parmi les membres du club spatial du monde et nous renforçons nos positions dans ce domaine.

Cette année, le Corridor gazier Sud a été officiellement lancé. En mai, nous avons célébré cet événement magnifique. C'est une grande réussite historique. Dans le même temps, le projet TANAP a été officiellement mis en service en juin dernier et ainsi de grandes opportunités ont été créées pour l'achèvement complet du Corridor gazier Sud. C’est notre réussite historique et le peuple azerbaïdjanais bénéficiera de ces projets pendant des décennies.

Cette année, nous avons célébré l'ouverture du Port de commerce d'Alat. C'est un projet historique. L'Azerbaïdjan est en train de devenir un centre de transport très important non seulement de la région, mais aussi de l'Eurasie. Les corridors Nord-Sud et Est-Ouest traversent notre territoire. Une infrastructure de transport très puissante nous permettra d’utiliser très efficacement nos capacités de transport.

Comme vous le savez, au début de l'année, l’an 2018 a été proclamé Année de la République démocratique d'Azerbaïdjan selon un décret signé par moi-même. Nous avons célébré en grande pompe le centenaire de la République démocratique d'Azerbaïdjan dans notre pays et dans de nombreux pays étrangers. L’Azerbaïdjan actuel est l’héritier de la République démocratique d’Azerbaïdjan. L'Azerbaïdjan n'a jamais été aussi fort, aussi indépendant, aussi libre qu’il l’est aujourd’hui.

Cette année, des élections présidentielles ont été organisées dans notre pays. Le peuple azerbaïdjanais a, une fois de plus, exprimé sa confiance en moi et a hautement apprécié mon activité. Au cours des 15 dernières années, j'ai œuvré à servir dignement mon peuple. Dans les années à venir aussi, je ferai tout mon possible pour le développement, le renforcement de l’Azerbaïdjan et l’amélioration du bien-être de la population. J'ai un seul objectif : construire un Etat azerbaïdjanais fort et servir dignement le peuple.

Nous célébrons aujourd'hui la Journée de solidarité des Azerbaïdjanais du monde. Je saisis cette heureuse occasion pour vous présenter mes salutations à tous les Azerbaïdjanais vivant dans le monde et à nos compatriotes et leur souhaiter plein succès.

Mes chers compatriotes, mes chers frères et sœurs.

Je vous félicite sincèrement à l’occasion de la Journée de solidarité des Azerbaïdjanais du monde et du Nouvel an.

Joyeuses fêtes !

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter