CULTURE


Imadeddin Nassimi, grand poète et penseur azerbaïdjanais

Bakou, 7 mars, AZERTAC

Le grand poète et penseur azerbaïdjanais Imadeddin Nassimi (1369-1417) est l’une des figures de proue de la pensée poétique et philosophique des XIVe et XVe siècles de l’Orient. Ayant joué un grand rôle dans le développement de la poésie et de la langue littéraire de l’Azerbaïdjan, Nassimi a laissé un riche patrimoine littéraire. Ses ghazals, ses qasidas et ses quatrains étaient très répandus dans le Proche-Orient et en Asie centrale.

Nassimi avait maîtrisé les sciences de son époque – les mathématiques, la logique, l'astronomie, les sciences naturelles, avait soigneusement étudié les œuvres religieuses et philosophiques. İl était au courant des œuvres des savants de renom de l’Orient, connaissait parfaitement la poésie et la philosophie azerbaïdjanaises, arabes, persanes et tadjikes. İl prêchait le houroufisme, une branche de la philosophie soufie. En plus de la langue maternelle (l’azerbaïdjanais), Nassimi connaissait bien l'arabe et le persan, dans lesquelles il écrivait des poésies. Des poésies d’amour et philosophiques sont récités du même ton artistique dans la création de Nassimi qui avait atteint l’amélioration de la langue littéraire azerbaïdjanaise.

Le sort de Nassimi est accueilli comme le symbole du courage, de la fermeté, de la loyauté à sa croyance. Dans l’histoire, il y a bon nombre de personnalités qui ont préféré la mort plutôt que se détourner de leurs convictions et ayant une volonté inébranlable. Mais l’exécution de Nassimi, qui est tombé martyr pour de grandes idées, se distingue par ses caractéristiques douloureuses et tragiques. Voilà pourquoi depuis 600 ans, le nom de Nassimi est devenu symbole du courage, de la détermination, de la fermeté, de l'honnêteté et de la loyauté. Des légendes sont créées, des œuvres artistiques sont écrites sur Nassimi. Les poètes et les écrivains tentent de ressembler à Nassimi, cavalier d’idées, pour exprimer leur fidélité à leur croyance.

Imadaddin Nassimi est reconnu comme le fondateur de la poésie philosophique, ainsi que le chanteur de l’amour et de la beauté. Ses poésies fascinent les gens par leur passion, zèle ardent et philosophie. Bien que le poète fasse l’éloge de l’amour, de la beauté féminine dans ses poésies, en fait, il met en évidence les idées globales.

Les idées du poète franchissaient ses visions concernant le houroufisme. Avec ses poésies ardentes, il confirmait le monde réel, la vie laïque, la beauté et la noblesse humaines. L’être humain, sa puissance et son esprit combatif constituaient la base de ses poésies. Le poète décrivait l’homme comme un être capable de tout, puissant et sage. L’identification de l’homme avec Dieu et l’idée de faire homme Dieu constituaient l’objectif principal de la création de Nassimi. L’homme parfait que célébrait Nassimi était considéré comme un être le plus haut et le plus suprême pas seulement à l’époque où il avait vécu, mais aussi de tout le temps et de tout l’univers.

Les questions, telles que respecter l’identité de l’homme, célébrer l'amour désintéressé et la beauté, promouvoir les idées démocratiques, l’attitude bienveillante des souverains et des fonctionnaires envers le peuple prennent une place importante dans les poésies du poète.

Un esprit rebelle et combattant règne dans les poésies de Nassimi. Sa poésie rebelle était accueillie de façon positive partout, dans différentes couches et trouvait des fans pour elle. Sa poésie célèbre qui commence par l’hémistiche “Les deux mondes tiennent en moi, je ne tiens pas dans ce monde” peut être comprise comme le portrait artistique de l’identité d’un homme libre et rebelle qui est chantée dans l’ensemble de sa création.

Nassimi qui “ne tenait pas dans deux monde”, avait transmis aux générations futures ses opinions sur l’homme, la société, le souverain et le peuple, en utilisant habilement les idées démocratiques du houroufisme qui étaient nouvelles et actuelles de l’époque. La création de Nassimi faisait appel à la lutte contre l’injustice sociale, la violence sur l’identité, le despotisme et la brutalité des souverains. Ses poésies appellent à libérer l’identité de toute sorte de conventionalité, à renoncer à l’ascétisme, le fanatisme et les dogmes religieux.

Les œuvres du grand poète servaient à répandre les principes humains et de démocrates pas seulement dans la littérature du peuple azerbaïdjanais, mais aussi dans celles des peuples du Proche et du Moyen Orient... Le poète diffusait, derrière les idées du houroufisme, les idées de lutte pour les droits de l’homme et contre l'oppression et la violence.

Pas seulement la création, mais aussi la vie de Nassimi est un exemple de fermeté, de détermination et de fidélité à leurs idées pour les générations futures.

A l’occasion du 650e anniversaire de la naissance d’Imadeddin Nassimi, l’année 2019 a été proclamée Année de Nassimi par le décret du président de la République, en date du 11 janvier 2019.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules