ACTUALITES OFFICIELLES


Entretien de la première vice-présidente azerbaïdjanaise avec le Premier ministre français

Paris, 12 mars, AZERTAC

La première vice-présidente de la République d’Azerbaïdjan, Mehriban Aliyeva, s’est entretenue en tête-à-tête avec le Premier ministre français Edouard Philippe à l’hôtel Matignon.

A son arrivée à Matignon, la première vice-présidente azerbaïdjanaise Mehriban Aliyeva a été accueillie par le Premier ministre français Edouard Philippe.

Ensuite, Mehriban Aliyeva et Edouard Philippe se sont entretenus en tête-à-tête.

Le Premier ministre français a déclaré que les relations entre les deux pays se développaient avec succès dans les domaines politique et économique et qu’il existait de bonnes perspectives pour la coopération. Edouard Philippe a souligné que la visite du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev en France en juillet dernier et sa rencontre avec le président Emanuel Macron avaient joué un rôle important dans le développement des relations bilatérales. Le Premier ministre français a déclaré que la première vice-présidente azerbaïdjanaise Mehriban Aliyeva aussi avait considérablement contribué au développement des relations bilatérales. Notant que l’Azerbaïdjan avait un grand potentiel économique, Edouard Philippe a dit que les sociétés françaises opéraient dans les secteurs pétrolier et non pétrolier de l'Azerbaïdjan et a souligné qu'il était important qu’elles soient plus actives sur le marché azerbaïdjanais.

La première vice-présidente azerbaïdjanaise Mehriban Aliyeva s’est déclarée satisfaite du développement des relations entre les deux pays et s'est dite convaincue que cette visite contribuerait de manière significative au développement de la coopération bilatérale. Mehriban Aliyeva a noté que 59 entreprises françaises opéraient en Azerbaïdjan et les a appelées à être plus actives dans le pays. En abordant la coopération dans les domaines humanitaire, culturel et scientifique, Mehriban Aliyeva a fait savoir que la langue et la littérature françaises suscitaient un vif intérêt en Azerbaïdjan, que le français était enseigné dans plus de 300 écoles azerbaïdjanaises. Elle a également ajouté que l'Université des langues d'Azerbaïdjan abritait un centre de langue et culture française, l'Université slave de Bakou disposait d’un centre de langue française, mettant en valeur le fonctionnement réussi du Lycée français de Bakou et de l'Université franco-azerbaïdjanaise.

La première vice-présidente azerbaïdjanaise Mehriban Aliyeva a fait part de la position de l'Azerbaïdjan concernant le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan portant sur le du Haut-Karabagh, ajoutant que le statu quo était inacceptable. Elle a rappelé que le Conseil de sécurité des Nations Unies avait adopté quatre résolutions sur le règlement du conflit et il devait être réglé sur la base de ces résolutions dans le cadre du droit international, de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan.

Le Premier ministre Edouard Philippe a déclaré que la France maintenait son engagement concernant les négociations pacifiques et était pour la solution du conflit dans le cadre du droit international.

L’entretien a été suivi de la cérémonie de signature des documents entre l’Azerbaïdjan et la France en présence de la première vice-présidente Mehriban Aliyeva et du Premier ministre Edouard Philippe.

La Convention sur la reconstruction de la ligne ferroviaire Soumgaït-Yalama du corridor de transport Nord-Sud dans le cadre du programme du développement du secteur du chemin de fer entre la République d’Azerbaïdjan et l’Agence française de développement a été signée par Samir Cherifov, ministre azerbaïdjanais des Finances, et Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères.

L’Accord de coopération stratégique entre la Banque centrale azerbaïdjanaise et la Banque Rothschild & Cie a été signé par Elman Rustamov, président de la Banque centrale, et Arielle Malard de Rothschild, directrice générale de la Banque Rothschild & Cie.

Le contrat de recherche sur la création du Centre opérationnel de surveillance et le contrat sur la réalisation du système de signalisation et de télécommunication du dépôt « Khodjassen » ont été signés par Zaour Husseynov, président du Métropolitain de Bakou, et Raphaël Eskinazi, directeur général délégué de Thales International.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter