ACTUALITES OFFICIELLES


Rencontre de la première vice-présidente azerbaïdjanaise avec le ministre français de l’Economie et des Finances

Paris, 12 mars, AZERTAC

La première vice-présidente azerbaïdjanaise Mehriban Aliyeva a rencontré le 12 mars le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

Le ministre Bruno Le Maire a estimé que la première vice-présidente Mehriban Aliyeva jouait un rôle important dans la diversification de l'économie azerbaïdjanaise. Il a déclaré qu’ils étaient prêts à œuvrer ensemble et que la France pouvait apporter sa contribution à l’Azerbaïdjan dans le domaine des nouvelles technologies. Notant que le groupe Total jouait un rôle actif en Azerbaïdjan, le ministre français a déclaré qu’ils pourraient également partager leurs expériences en matière de transports et d'agriculture. Il a proposé de renforcer la coopération entre les deux pays.

La première vice-présidente azerbaïdjanaise Mehriban Aliyeva a souligné qu’une grande importance était attachée à la coopération économique entre les deux pays et a ajouté qu’il existait une bonne base pour cela. Mehriban Aliyeva a souligné que le dialogue politique entre les deux pays était à un niveau élevé, mais la coopération économique actuelle n’était pas en conformité avec le potentiel réel. Elle a ajouté que des projets concrets devraient bientôt être lancés.

La première vice-présidente Mehriban Aliyeva a abordé l'importance du rôle de la Commission économique intergouvernementale Azerbaïdjan-France et a insisté sur la nécessité d’organiser la prochaine réunion de ladite commission cette année. Mehriban Aliyeva a dit espérer que la visite en Azerbaïdjan du ministre français de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, contribuerait considérablement à la coopération bilatérale.

Le ministre français a hautement apprécié la proposition d'organiser cette année la réunion de la Commission économique intergouvernementale et a déclaré qu'il pourrait se rendre en Azerbaïdjan après les élections européennes du 26 mai. Il a également déclaré que les relations avec la France pourraient aussi contribuer de manière significative au rapprochement de l’Azerbaïdjan avec l'Union européenne et constituer une fenêtre pour l'intégration de l'Azerbaïdjan dans l'Union européenne.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter