POLITIQUE


Hikmet Hadjiyev : La raison principale pour laquelle le cessez-le-feu n’a pas abouti à la paix durable est la poursuite de la politique d'agression de l'Arménie

Bakou, 13 mai, AZERTAC

Le responsable du département de la politique étrangère de l'Administration présidentielle de la République d’Azerbaïdjan, Hikmet Hadjiyev, a commenté, dans une interview accordée à l’AZERTAC, la déclaration faite par le Premier ministre arménien Nikol Pachinian à l'occasion du 25e anniversaire du cessez-le-feu.

Le chef du département a déclaré que l'Arménie avait eu recours à la force pour occuper les territoires azerbaïdjanais. Plus d'un million d'Azerbaïdjanais ont subi un nettoyage ethnique sanglant dans les territoires occupés et étaient devenus réfugiés et personnes déplacées internes depuis plus de 25 ans. L'agression de l'Arménie contre l'Azerbaïdjan a été accompagnée à la fois de nombreux crimes militaires contre la population civile.

« Quatre résolutions adoptées par le Conseil de sécurité des Nations Unies concernant le conflit condamnent le recours à la force par l'Arménie contre l'Azerbaïdjan, reconnaissent une fois de plus l'intégrité et la souveraineté de l’Azerbaïdjan, ainsi que le fait que le Haut-Karabagh fait partie intégrante de l'Azerbaïdjan et exigent le retrait immédiat, complet et inconditionnel des forces occupantes de tous les territoires occupés de l'Azerbaïdjan. Le cessez-le-feu n’est pas la paix. Les dirigeants arméniens avouent eux aussi que le cessez-le-feu n’a pas abouti à la paix durable, bien que 25 ans se soient écoulées. La raison principale pour laquelle le cessez-le-feu n’a pas abouti à la paix durable depuis 25 ans est la poursuite de la politique d'agression de l'Arménie », a déclaré Hikmet Hadjiyev.

Il a également dit que le format du processus de négociation est immuable. Les négociations se déroulent entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, les parties au conflit.

« Si la partie arménienne souhaite vraiment la paix dans la région, elle doit participer de manière constructive au processus de négociation, sur la base du format existant, retirer, conformément aux exigences des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, ses troupes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan et de ne pas empêcher le retour des déplacés internes azerbaïdjanais dans leur terre natale. C’est après cela qu’une paix durable peut être rétablie dans la région », a-t-il précisé.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules