POLITIQUE


Ministère des Affaires étrangères : Cet acte sanglant commis par l’armée arménienne revêt un caractère provocateur

Bakou, 30 mai, AZERTAC

Le régime de cessez-le-feu a gravement été rompu, ce jeudi matin, par les forces armées arméniennes en direction de la région d’Aghdam de la ligne de contact des armées arménienne et azerbaïdjanaise et un militaire azerbaïdjanais est tombé en martyr suite à un tir de tireur d’élite. Nous voudrions souligner en particulier que cet acte sanglant commis par les forces armées arméniennes au moment où les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE sont en visite dans la région revêt un caractère provocateur et sert à perturber les négociations sur le règlement du conflit, rapporte dans un communiqué de presse le Ministère des Affaires étrangères d’Azerbaïdjan.

« Cet acte sanglant montrant clairement que les déclarations des dirigeants arméniens de créer des conditions de paix pour le règlement du conflit ne sont pas accompagnées de mesures réelles et pratiques, que l'Arménie a l’intention de saper les pourparlers de paix par des activités provocatrices est inacceptable et perturbe le processus de négociations.

C’est à l’Arménie qu’incombe entièrement la responsabilité de tous les possibles résultats négatifs de ce crime sanglant», stipule le communiqué.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules