CULTURE


Uzéyir Hadjibeyli, fondateur du premier opéra dans l’Orient musulman

Bakou, 11 juin, AZERTAC

Uzeyir Hadjibeyli, musicologue, publiciste, dramaturge, professeur, interprète, chef d’orchestre, homme de lettres, scientifique et musicien, est reconnu comme le père de l’opéra et de la musique classique d’Azerbaïdjan.

Né le 18 septembre 1885 à Choucha (Haut-Karabagh, région demeurant actuellement sous l’occupation de l’Arménie), il a fait ses études primaires à une médersa où il a appris l’arabe et le persan. U.Hadjibeyov a continué ses études à une école azerbaïdjano-russe. Grâce à son oncle Agalar Bey Aliverdiyev, il a reçu ses premiers cours de musique traditionnelle.

A 22 ans, Uzeyir Hadjibeyov est devenu célèbre en composant son premier opéra «Leyli et Madjnoun» (1908), premier opéra du monde musulman, qui relate une histoire d’amour tragique écrite au XIIe siècle par le poète Nizami. S’ensuivront six autres opéras et trois comédies musicales, dont «Er ve arvad» (1910), «O olmasin bu olsun» (1913) et «Archin mal alan» (1913).

U.Hadjibeyli est également l’auteur de l’hymne national de la République socialiste soviétique d’Azerbaïdjan, puis celui de la République d’Azerbaïdjan.

A noter qu’après avoir assisté à la présentation du spectacle de «Koroglou», dont l’auteur est U.Hadjibeyli, en 1938 à Moscou, Staline lui a décerné le titre de «Meilleur opéra soviétique».

İl fût également président de l’Union des compositeurs d’Azerbaïdjan, recteur du Conservatoire national d’Azerbaïdjan et directeur de l’Institut des Beaux-Arts de l’Académie des Sciences d’Azerbaïdjan.

U.Hadjibeyli s’est éteint le 23 novembre 1948 à l’âge de 63 ans.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules