ECONOMIE


La Suisse est intéressée à l’amplification de la coopération économique avec l’Azerbaïdjan

Bakou, 29 juin, AZERTAC

Environ 780 millions de dollars sur 844 millions de dollars investis par la Suisse dans l’économie azerbaïdjanaise ont été canalisés vers le secteur hors hydrocarbures.

Lors de son déplacement en Suisse, le ministre azerbaïdjanais de l’Economie Chahin Moustafayev s’est entretenu avec Guy Parmelin conseiller fédéral, chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche de la Confédération suisse.

Ch.Moustafayev a souligné que l’Azerbaïdjan attachait une importance particulière aux relations bilatérales avec la Suisse et était intéressé par l’élargissement de ces liens dans tous les domaines. Le ministre a noté que la dynamique dans les relations commercio-économiques des deux pays était positive. « Parmi les pays du Caucase du Sud, c’est l’Azerbaïdjan qui occupe une place importante dans le commerce extérieur de la Suisse. Le chiffre d’affaires des deux pays s’est accru de 2,7 fois l’an dernier et de 8,8% fois au cours des cinq premiers mois de l’année courante. Cependant, il y a encore un grand potentiel pour développer les relations économiques et commerciales. Les deux pays entretiennent également une coopération réussie dans les secteurs de l’énergie, de l’éducation, des investissements etc. Environ 780 millions de dollars sur 844 millions de dollars investis par la Suisse dans l’économie azerbaïdjanaise ont été canalisés vers le secteur non pétrolier », a-t-il précisé.

« Les relations avec le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) et la Direction du développement et de la coopération (DDC) sont très appréciées », a estimé le ministre azerbaïdjanais, ajoutant que plus de 60 projets avaient été réalisés en collaboration avec ces institutions.

Ayant abordé les orientations pour élargir la coopération, le ministre a porté à l’attention les possibilités de coopération en matière de création des joint-ventures dans les secteurs de la santé, de la pharmacie, de l’industrie alimentaire et chimique, ainsi que de développement des petites et moyennes entreprises.

Le ministre de l’Economie a également fourni des informations détaillées sur les opportunités de transport et de transit de son pays, y compris le corridor de transport Est-Ouest, la voie ferrée Bakou-Tbilissi-Kars, le Port de commerce maritime international de Bakou et les autoroutes modernes.

G.Parmelin a exprimé ses avis sur les axes de développement des relations commercio-économiques.

Puis, les parties ont discuté du développement de la coopération commerciale et économique dans différents domaines, ainsi que d’autres questions d’intérêt mutuel.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules