CULTURE


Le palais des Chirvanchahs, un monument de valeur universelle

Bakou, 15 juillet, AZERTAC

Le palais des Chirvanchahs, construit entre le 12e et le 15e siècle, un autre monument de valeur universelle et l’un des chefs d’œuvre de l’architecture azerbaïdjanaise, se situe sur le point culminant d’Itchericheher. Dans l’ensemble architectural du palais, on trouve le Divankhana (lieu des réceptions) ou, selon certains chercheurs, la tombe du Chah, le bâtiment qui servait de résidence aux Chahs de Chirvan, les vestiges de la mosquée Key-Kubad, la tombe de Seyid Yahia Bakuvi, la porte de Mourad (le seul monument datant du 16e siècle), la tombe de la famille des Chahs de Chirvan, la mosquée du Chah et le hammam du palais.

Édifiée sur un site habité depuis l'ère paléolithique, la cité fortifiée de Bakou incarne une remarquable continuité culturelle avec des traces de présence zoroastrienne, sassanide, arabe, perse, chirvani, ottomane et russe. La ville intra-muros (Itchericheher) a conservé une grande partie de ses remparts du XIIe siècle. La Tour de la Vierge (Qiz Galasy), dont les structures d’origine remontent aux VIIe-VIe siècles avant notre ère, a été restaurée au XIIe siècle. Le Palais des Chahs de Chirvan, du XVe siècle, est un autre chef-d'œuvre de l'architecture azerbaïdjanaise. Parmi les monuments antérieurs présents à Itchericheher, on remarque la mosquée de Mohammed ainsi que son minaret adjacent, construit en 1078, et les vestiges d’une mosquée des 9e et 10e siècles près de la tour de la Vierge.

Ainsi, l’on a pu retrouver les chemins suivis par les trésors dérobés à la suite de la destruction de la résidence par les Turcs. Certaines de ses perles garnissent des musées à Istanbul, à Londres et à Paris. Le temps du retour de ces objets précieux dans leur cadre d’origine n’est pas pour demain. Mais vous pouvez admirer un site fascinant, aux contours merveilleusement conservés depuis plus de cinq cents ans !

La construction du palais débuta au XIIe siècle pour s’achever trois siècles plus tard lors du règne de Khalil Allah.

Le lieu comprend également un bel élément du XVIe siècle : les portes de Mourad, qui furent construites en 1585-1586 en honneur du Sultan Mourad III.

De nos jours, ce site est considéré comme étant l’acropole de Bakou. Depuis 2000 le palais des Chirvanchahs est inscrit sur liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, faisant de ce monument le premier à être classé en Azerbaïdjan.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules