SOCIETE


Un programme de coopération signé avec l’Arabie saoudite en matière de justice

Bakou, 16 juillet, AZERTAC

Une grande importance est attachée aux liens juridiques dans le développement des relations bilatérales avec le Royaume d’Arabie saoudite, des visites mutuelles s’effectuent. Au début de l’année courante, un mémorandum d'accord sur la coopération entre les ministères de la Justice des deux pays lors de la visite en Arabie saoudite du ministre azerbaïdjanais de la Justice Fikret Mammadov. Le même mémorandum a été ratifié par le décret du président azerbaïdjanais en date du 12 mars 2019. Tout cela a donné de l’élan à l’approfondissement de l’action conjointe dans le domaine juridique.

Une délégation nombreuse menée par Dr Walid bin Mohammed Al-Samaani, ministre saoudien de la Justice, est venue en Azerbaïdjan en vue d’élargir la coopération, de prendre connaissance du système et les réformes juridico-judiciaires.

Les ministres de la Justice des deux pays se sont rencontrés le 15 juillet.

Il a été souligné que le président de la République d’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, et Salman Ben Abdelaziz Al-Saoud, Roi d’Arabie saoudite, Gardien des deux Lieux saints de l’islam, accordaient une grande importance au développement des relations d’amitié et de coopération fructueuse entre les deux pays, qu’il existait de bonnes opportunités pour élargir les liens dans différents domaines. Il a été indiqué que l’augmentation des flux touristiques entre les deux pays contribuaient à rapprocher encore plus les deux pays et les deux peuples.

Le ministre Fikret Mammadov a évoqué sa visite fructueuse en Arabie saoudite et le fait que la délégation azerbaïdjanaise avait été reçue en audience par le roi d'Arabie saoudite, a souligné que le mémorandum d'accord signé entre les ministères contribuait au développement des actions mutuelles.

Des informations sur les réformes et les innovations d’envergure réalisées dans le système judiciaire, notamment le décret du président de la République d'Azerbaïdjan en date du 3 avril 2019 ont été fournies.

Les activités du Service ASAN, créé à l’initiative du président azerbaïdjanais et devenu une marque azerbaïdjanaise, au sein duquel la justice aussi rend des services appropriés, ont été évoquées. Il a été souligné que le Service ASAN avait été récompensé du prix spécial des Nations Unies dans le domaine des services publics et que ce service était déjà appliqué à titre d'exemple par d'autres pays. Pendant la visite, la délégation saoudienne devrait visiter les centres du Service ASAN pour prendre connaissance de ses activités.

Se déclarant ravi de sa visite en Azerbaïdjan, le ministre saoudien a dit être témoin des progrès harmonieux de la République d’Azerbaïdjan et a exprimé sa gratitude pour la chaleureuse hospitalité et l’excellente organisation de la visite. Il a déclaré que la signature du mémorandum d'accord entre les ministères de la justice des deux pays, la présente visite et la signature du programme de coopération confirmaient l'importance attachée par le roi d’Arabie saoudite et Gardien des deux Saintes Mosquées à l’amplification de la coopération avec l'Azerbaïdjan.

Le ministre saoudien de la Justice a dit souhaiter développer les relations en matière de justice et qu'il ne ménagerait pas ses efforts en ce sens. Il a affiché un grand intérêt pour les innovations de l'Azerbaïdjan en matière juridique et judiciaire, a souligné que des réformes avaient été mises en œuvre dans ce domaine, évoquant l'importance de procéder à un échange d'expériences.

Les réalités du conflit du Haut-Karabagh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan ont été évoquées, l’accent étant mis sur le soutien apporté par le Royaume d'Arabie saoudite à la position équitable de l’Azerbaïdjan concernant le règlement du conflit.

Ensuite, les parties ont signé le Programme de coopération, document pratique sur la mise en œuvre du Mémorandum d’accord interministériel. Le document prévoit l’organisation des événements conjoints, y compris les visites mutuelles en vue de prendre connaissance des systèmes juridique et judiciaire, la réalisation des consultations en matière de pratiques internationales avancées, l’échange de données sur les innovations juridiques, l’organisation des visioconférences sur la formation des employés de la justice et des juges et celle des visites de stage.

En marge de la visite, les membres de la délégation saoudienne devraient avoir des rencontres à la Cour constitutionnelle et la Cour suprême, au Parquet général, ainsi que visiter les monuments historiques et culturels de la capitale, y compris le Centre Heydar Aliyev, considéré comme l'un des symboles modernes de Bakou.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules