ACTUALITES OFFICIELLES


Entretien de la première vice-présidente Mehriban Aliyeva avec le ministre français de l'Économie et des Finances VIDEO

Bakou, 29 juillet, AZERTAC

Le première vice-présidente de la République d’Azerbaïdjan, Mehriban Aliyeva, s’est entretenue le 29 juillet avec le ministre français de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire.

Tout d’abord, ils ont posé pour une photo souvenir.

La première vice-présidente Mehriban Aliyeva a rappelé son entretien et les discussions menées avec le ministre français de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire lors de sa visite à Paris en mars dernier. Elle s’est déclarée convaincue que le déplacement du ministre français en Azerbaïdjan serait couronné de succès. «Les relations entre l’Azerbaïdjan et la France se basent sur l’amitié et les intérêts mutuels, les liens politiques sont à haut niveau», a estimé la première vice-présidente, ajoutant que les liens économiques avaient une place particulière dans le développement des relations. Elle a noté que la dynamique positive observée ces dernières années en la matière contribuerait à élargir davantage les relations entre les deux pays. La première vice-présidente a également indiqué la nécessité d’utiliser pleinement le potentiel existant.

Mehriban Aliyeva a fait savoir que des réformes fondamentales avaient été menées ces dernières années dans le domaine économique et l’objectif principal était de diversifier l’économie. Elle a également souligné l’importance de l’augmentation du rôle du secteur privé et a dit que l’expérience de la France en la matière était intéressante.

Disant que c’était sa première visite en Azerbaïdjan, le ministre français a fait savoir que ce pays avait une position spécifique dans la région. Bruno Le Maire a souligné l’existence d’un grand potentiel de la coopération économique entre les deux pays, a mis l’accent sur l’importance d’élargir et de développer davantage les liens entre les entreprises françaises et azerbaïdjanaises.

Puis, ils ont procédé à un échange de vues sur les projets mis en œuvre dans le secteur non pétrolier, les relations d’affaires des sociétés françaises avec les institutions privées de l’Azerbaïdjan et d’autres questions.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter