POLITIQUE


Rövchen Rzaïev : Le Groupe de Minsk de l’OSCE doit adopter une position ferme

Bakou, 14 septembre, AZERTAC

Le déplacement illégal des députés représentant la France, l’un des pays coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE, au Haut-Karabagh, région azerbaïdjanaise sous l’occupation arménienne, est inadmissible. Nous voulons que les autres Etats membres expriment leur position sur ce sujet, a déclaré Rövchen Rzaïev, président du Comité d’Etat en charge des réfugiés et des déplacés internes, dans une interview aux journalistes, selon l’AZERTAC.

Selon le président du Comité d’Etat en charge des réfugiés et des déplacés internes, les coprésidents du Groupe de Minsk doivent adopter une position ferme concernant les terres occupées de l’Azerbaïdjan et évaluer ce genre de provocation. « Aucun peuple ne peut déterminer par la force le droit à l’autodétermination d’un autre. L'occupation des terres azerbaïdjanaises est connue du monde entier. Dans le même temps, toutes les organisations internationales comprennent que la population azerbaïdjanaise vivant dans la région du Haut-Karabagh a subi un nettoyage ethnique et qu’il n’y a pas un seul Azerbaïdjanais dans le Haut-Karabagh. Aujourd'hui, nos réfugiés et déplacés internes résident dans 59 villes et régions azerbaïdjanaises. Donc, il est inacceptable que les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE prennent des mesures en faveur du régime criminel de l’Arménie. Nous le condamnons et nous attendons que les Etats coprésidents du Groupe de Minsk s’expriment à ce sujet », a marqué Rövchen Rzaïev.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules