POLITIQUE


Alexandre Prokhanov : La salle applaudissait Ilham Aliyev

Bakou, 7 octobre, AZERTAC

Alexandre Prokhanov, rédacteur en chef du journal « Zavtra », président et cofondateur du club d'Izborsk, écrivain russe très réputé, personnalité politique et publique, a lui aussi été présent à la session plénière de la 16e réunion annuelle du Club de discussion de Valdaï, à Sotchi, lors de laquelle le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a pris la parole.

« L'idée principale du discours du président Ilham Aliyev était liée au conflit concernant le Haut-Karabagh. Le président azerbaïdjanais a décrit en détail l’histoire du conflit et les pourparlers qui sont dans l’impasse. Il a abordé les opérations militaires en cours : peu avant son discours, une information sur la mort d’un civil azerbaïdjanais tué par un tireur d’élite arménien avait été reçue. Le président Ilham Aliyev répondu à la formule d'Erevan « Le Karabagh, c’est l'Arménie et un point » par la déclaration « Le Karabagh, c’est l’Azerbaïdjan et un point d’exclamation », a dit Alexandre Prokhanov en partageant ses impressions avec Media.az.

En général, il s'agissait des situations conflictuelles en Asie. Le président Ilham Aliyev a souligné la position constructive du président russe Vladimir Poutine dans le règlement des conflits », a fait savoir Alexandre Prokhanov.

Selon lui, il n’y a pas eu de représentant arménien dans la salle lors du discours du président Ilham Aliyev : « La salle l’applaudissait ».

Alexandre Prokhanov a également répondu à la question concernant les paroles relatives à la déclaration du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, condamnant la phrase « Le Karabagh, c’est l'Arménie » de Nikol Pachinian.

« Notre président a récemment rencontré le Premier ministre arménien et le président azerbaïdjanais à Sotchi. La Russie essaie d’équilibrer l'instabilité croissante. Quant aux propos de Lavrov, tout est clair ici. Bien entendu, le ministre russe des Affaires étrangères a dû critiquer la déclaration de Pachinian », a-t-il estimé.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules