POLITIQUE


Séoul : la 17e Assemblée générale de l’OANA entame ses travaux sous la présidence de l’AZERTAC

Séoul, 7 novembre, AZERTAC

La 17e Assemblée générale de l’Organisation des agences de presse d’Asie-Pacifique (OANA) a entamé ses travaux à Séoul.

Tenue sous la présidence de l’Agence de presse nationale azerbaïdjanaise (AZERTAC) et organisée par l’agence de presse coréenne Yonhap, l’Assemblée générale a réuni 32 agences de presse provenant de 28 pays. L’AZERTAC, ayant adhéré à l’OANA dès l’an 2004, assume la présidence de cette organisation depuis 2016. L’OANA a été fondée en 1961 à l’initiative de l’UNESCO et l’une des plus grandes organisations médiatiques du monde.

Une exposition composée des photos des agences membres a été organisée en marge de l’Assemblée générale. Les photos couvrent les catégories « Actualités », « Culture » et « Nature ». Les photos de l’AZERTAC aussi ont été présentées à l’exposition. Au total, une centaine de photos y sont exposées. L’ouverture de l’exposition a été marquée par la présence du ministre coréen de la Culture, des Sports et du Tourisme, Park Yang-woo.

Le PDG de l’agence de presse Yonhap, Cho Sung-boo, a pris la parole lors de la cérémonie d’ouverture. Il a dit que les agences de presse étaient confrontées à des défis partout dans le monde et elles devaient en faire des nouvelles opportunités. Cho Sung-boo a beaucoup apprécié l’activité de l’AZERTAC durant sa présidence à l’OANA et exprimé ses remerciements à la direction de l’agence de presse azerbaïdjanaise.

Aslan Aslanov, président du Conseil d’administration de l’AZERTAC et président de l’OANA, a souligné que l’organisation était importante pour chaque agence membre. Il a informé les participants des travaux réalisés en vue de l’amélioration de l’activité de l’OANA durant la présidence.

« Les projets réalisés ont couvert le site web de l'organisation, la diffusion des informations via les réseaux sociaux et les moteurs de recherche, etc. Dans le même temps, l’AZERTAC a présenté aux agences membres un ensemble de propositions, dont la création de l’Académie de formation de l'OANA, l'organisation des formations annuelles, l'application des méthodes de gestion flexible, etc. Avec plus d'un demi-siècle d'histoire, l’OANA constitue une qualité majeure pour toutes les agences membres. Car cette organisation rapproche, à travers nous, nos peuples et nos pays et transmet les traditions du journalisme aux générations futures. Donc, améliorer sans cesse notre organisation est important pour chacun de nous. La contribution de chaque agence en la matière est précieuse », a estimé Aslan Aslanov.

Le ministre coréen de la Culture, des Sports et du Tourisme, Park Yang-woo, a déclaré que l'information était devenue un défi majeur pour les médias dans le monde entier et a souligné qu’à cet égard le rôle des agences de presse fiables s’était considérablement accru. J'espère que l'OANA, qui regroupe les agences de presse les plus fiables, étant consciente de l'importance de la confiance en l'information, mettra en place des mécanismes efficaces pour prévenir la désinformation », a ajouté le ministre.

Une conférence sur le thème « Les nouveaux défis pour le journalisme : les innovations technologiques et la fiabilité des informations » se tient en marge de l’Assemblée générale. Le secrétaire général de l’OANA, Vugar Seyidov, a modéré le premier panel intitulé « Le climat médiatique et les avantages technologiques à l’ère de la 5G ».

La conférence poursuivra ses travaux le 8 novembre.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules