ACTUALITES OFFICIELLES


Vœux du président Ilham Aliyev aux Azerbaïdjanais pour la Journée de Solidarité des Azerbaïdjanais du monde et le Nouvel an VIDEO

Mes chers compatriotes,

L’année 2019 touche à sa fin. Cette année a été réussie pour notre pays. Toutes les tâches que nous nous avions fixées au début de l'année ont été bien accomplies, l'Azerbaïdjan a poursuivi avec succès sa voie de développement.

En 2019, notre pays a vécu dans la stabilité et la paix. Les processus en cours dans le monde sont évidents. Les conflits, les guerres, les affrontements sanglants, les manifestations massives, la violence policière et les violations des droits de l'homme se sont répandus dans diverses parties du monde, dans la région où nous vivons, dans l'espace post-soviétique, en Europe, en Asie et en Amérique latine. Mais l'Azerbaïdjan, c’est un pays de stabilité, de développement. C'est notre grande réussite. Le peuple azerbaïdjanais a vécu en sécurité, construit et édifié en 2019.

Nos positions internationales se sont renforcées encore plus. Cette année, plus de 40 chefs d’Etat et de gouvernement ont effectué des visites en Azerbaïdjan, nos relations bilatérales se sont considérablement élargies, nous coopérons avec succès dans le format multilatéral et notre pays a accueilli plusieurs événements internationaux réputés, dont je tiens à citer le Sommet du Conseil de coopération des Etats turcophones. A la suite de ce sommet, l’Azerbaïdjan a pris la présidence du Conseil de coopération des Etats turcophones. Le Sommet du Mouvement des non-alignés s'est tenu en Azerbaïdjan et avec la décision unanime de 120 pays, l'Azerbaïdjan présidera cette grande organisation pendant trois ans. C'est une grande confiance à notre égard. Cela montre que la grande majorité du monde soutient l'Azerbaïdjan et nous traite avec beaucoup de respect.

Cette année, Bakou a accueilli le Sommet mondial des leaders religieux, les dirigeants religieux de 70 pays ont évalué très positivement les processus en cours dans notre pays, l’Azerbaïdjan s'est présenté à ce sommet comme un pays multiculturel, attaché à ses traditions, à ses valeurs nationales et religieuses.

Notre position concernant le conflit du Haut-Karabagh reste inchangée. Notre position de principe consiste à ce que le conflit doit être réglé dans l’intégrité territoriale de notre pays. Le Haut-Karabagh est une terre historique de l'Azerbaïdjan, fait partie intégrante de l'Azerbaïdjan du point de vue du droit international. Toutes les principales organisations internationales ont pris des décisions et adopté des résolutions et ont manifesté leur position concernant le conflit. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté quatre résolutions qui indiquent clairement que les forces d'occupation doivent se retirer immédiatement et sans réserve des territoires occupés. Le Mouvement des non-alignés, l'Organisation de coopération islamique, l'OSCE, le Parlement européen, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, l'Organisation de coopération islamique et d'autres organisations ont adopté des résolutions et pris des décisions similaires. Le document sur les Priorités du partenariat signé entre l'Union européenne et l'Azerbaïdjan exprime un grand soutien à l'intégrité territoriale, à la souveraineté et à l'inviolabilité des frontières de l'Azerbaïdjan. Donc, le Haut-Karabagh fait partie intégrante de l'Azerbaïdjan du point de vue historique ainsi que du droit international.

De nombreuses déclarations contradictoires et absurdes ont été faites de la part de l'Arménie sur le conflit. Parfois, ils disaient que la soi-disant République du Haut-Karabagh était un État indépendant et que l'Azerbaïdjan devait négocier avec ce prétendu État indépendant. C'est faux, le Haut-Karabagh n'est pas un État indépendant, et aucun pays, l'Arménie non plus, n'a reconnu ce régime illégal, et le processus de négociation a été mené entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan pendant cette année. Ainsi, cette thèse absurde a été complètement détruite. Parfois, ils disaient « le Haut-Karabagh c’est l'Arménie. Point barre ». Il est possible de faire ce genre de déclarations populistes, mais il est impossible de défendre ces déclarations populistes. Ce n’est pas vrai non plus, le Haut-Karabagh n'est pas l'Arménie, et le monde entier sait que j'ai de nouveau déclaré que le Haut-Karabagh, c’est l'Azerbaïdjan.

Je suis convaincu que notre politique cohérente conduira au règlement du conflit, à notre puissance économique, notre force militaire, politique, la croissance démographique, tous ces facteurs renforcent notre position et je suis convaincu que l'Azerbaïdjan rétablira son intégrité territoriale. Afin d’y parvenir, nous devons être encore plus forts et de grandes mesures ont été prises en ce sens cette année.

L’an 2019 restera gravé dans l’histoire comme une année de profondes réformes. Les réformes politiques, les réformes ayant trait à la gestion des ressources humaines, les réformes structurelles, celles menées en matière économique, politique et sociale ont renforcé davantage notre pays. Cette année, l'économie a progressé, le secteur hors hydrocarbures de l'économie a augmenté de plus de 3%, ce qui signifie le neuvième indicateur à l’échelle mondiale et, dans les années à venir, la dette extérieure du pays baissera encore davantage. Nos réserves de change se sont accrues de 4,5 milliards de dollars cette année, pour atteindre 50 milliards de dollars, un niveau record. Nos réserves de change sont plus de 5 fois supérieures à notre dette extérieure. C’est-à-dire que cela montre la stabilité des opportunités économiques et financières de notre pays. La production industrielle a connu une hausse, la croissance industrielle, surtout dans le secteur non pétrolier a constitué 14%. Une croissance de 7% a été enregistrée dans l’agriculture. Autrement dit, le développement réussi de notre pays dans tous les principaux domaines clés est une réalité.

Nous sommes devenus un pays donateur dans le rapport de l'Association internationale de développement. Nous sommes maintenant un pays prêteur, pas un pays emprunteur. Tout cela est la manifestation d'une politique mûrement réfléchie. Toutes ces réussites nous permettent d'allouer de plus grosses sommes dans la sphère sociale et nous l’avons fait. A cet égard, cette année a également été une année très mémorable. Un paquet social très large a été introduit, couvrant un total de 4 millions 200 mille habitants. Certaines allocations ont augmenté de 50% et certaines de 100%, c’est-à-dire de 2 fois. Le salaire minimum a augmenté de 2 fois, la pension minimum de 70%. Nous sommes aujourd'hui les premiers dans la CEI pour le pouvoir d'achat de la pension minimum. Notre politique sociale le montre une nouvelle fois et j'ai déclaré à plusieurs reprises que le citoyen azerbaïdjanais est au centre de notre politique. Je suis convaincu qu'à mesure que nous élargirons nos opportunités économiques dans les années à venir, une plus grande attention sera accordée à la sphère sociale.

Cette année a été très réussie en termes de transparence. Les autorités fiscales et douanières ont versé plus d'un milliard de manats au trésor, plus que prévus, et bien sûr, cela nous permettra, - je suis sûr que cette tendance sera observée aussi l'année prochaine, - de mettre en œuvre des projets sociaux et d'infrastructures à plus grande échelle.

Les problèmes des personnes déplacées internes sont résolus. Cette année, de nouveaux appartements et maisons ont été construits pour plus de 5 mille familles déplacées et pour environ 800 familles des martyrs. Des milliers de maisons ont été construites pour les habitants de Chamkhy, Ismayilli et Aghsou, touchés par le tremblement de terre. La grande majorité des conséquences de ce violent séisme ont été éliminées pendant seulement 10 mois. Cela manifeste nos intentions et notre force. Le gouvernement et les dirigeants azerbaïdjanais ont une fois de plus démontré qu'ils sont toujours aux côtés des citoyens.

Cette année a été marquée par le lancement de TANAP, projet historique. Le gazoduc TANAP a déjà atteint les frontières de l'UE. Nous avons célébré solennellement cet événement historique en novembre dernier. Le gazoduc TANAP fait partie du Corridor gazier Sud. Le Corridor gazier Sud se compose de 4 projets, dont les trois, Chahdeniz-2, le gazoduc du Caucase du Sud et TANAP, se sont déjà réalisés. Et le quatrième projet, TAP, se réalise avec succès lui aussi et 90% des travaux se sont terminés. Nous dessinons à nouveau la carte de l'énergie et des transports de l'Europe, l'Eurasie. C’est nous qui avons initié ce projet. Nous avons assumé la charge principale, responsabilité financière et technique, et nous réussissons à mettre en œuvre ce projet énorme et important avec nos partenaires.

L’année 2019 a été une année record pour le tourisme. Cette année plus de 3 millions de touristes ont visité l'Azerbaïdjan pour la première fois dans l’histoire du pays grâce à la politique que nous menons, au développement, à la sécurité et à la paix régnant dans le pays et aux événements réputés que nous avons organisés en Azerbaïdjan.

Le dix millionième citoyen est né cette année. C'est aussi un grand événement historique. Durant les années d'indépendance, la population azerbaïdjanaise a augmenté de plus de 3 millions. Cela augmente notre puissance, mais aussi notre responsabilité. Car la croissance démographique est un gros avantage, en même temps, la croissance économique devrait toujours être en avance sur la croissance démographique. L'augmentation de la population signifie qu’on doit construire de nouvelles écoles, de nouveaux jardins d'enfants, de nouveaux hôpitaux, créer de nouveaux emplois. Donc, à mesure que la population de l'Azerbaïdjan augmente, sa force augmente aussi. La petite Mehriban qui est née cette année nous a fait plaisir.

Aujourd'hui, c'est aussi la Journée de solidarité des Azerbaïdjanais du monde. Je saisis cette heureuse occasion pour présenter mes sincères salutations à tous les Azerbaïdjanais dans le monde. Ils doivent savoir et savent que l’État azerbaïdjanais puissant est à leurs côtés.

Mes chers compatriotes, je vous félicite sincèrement à l’occasion de la Journée de solidarité des Azerbaïdjanais du monde et du Nouvel an.

Joyeuses fêtes !

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter