POLITIQUE


L’AZERTAC condamne l’arrestation des journalistes de l’agence Anadolu au Caire

Bakou, 16 janvier, AZERTAC

L’AZERTAC condamne fermement la descente de la police égyptienne dans le bureau du Caire de l’agence Anadolu et l’arrestation des journalistes. Nous faisons part de notre solidarité avec l’agence Anadolu de la Turquie, un pays ami et frère pour l’Azerbaïdjan, et déclarons que nous sommes toujours aux côtés de nos confrères turcs. Nous considérons que la police égyptienne a violé les droits de l'homme ainsi que la liberté d'expression et de presse par cet acte contraire aux principes démocratiques.

Le 14 janvier, dans la soirée, la police égyptienne a fait une descente dans le bureau du Caire de l’agence Anadolu et y a arrêté quatre employés. Les employés de l’agence turque ont été emmenés dans un lieu inconnu. La police a éteint les caméras de surveillance dans le bureau et a coupé la connexion Internet, a confisqué les passeports, les téléphones portables et les ordinateurs des employés détenus. Malgré la demande des avocats de l'agence turque, le motif de la perquisition n'a pas été rendu public.

Solidaire avec ses confrères turcs, l’AZERTAC juge inadmissible cet acte de la police égyptienne contre l'agence Anadolu et demande la libération immédiate des journalistes arrêtés.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules