ACTUALITES OFFICIELLES


Le président Ilham Aliyev : Le rôle de l'Azerbaïdjan dans un monde cohérent et durable VIDEO

Bakou, 18 janvier, AZERTAC

Un article intitulé « Le rôle de l'Azerbaïdjan dans un monde cohérent et durable » du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a été publié sur le site officiel du Forum économique mondial de Davos. L'AZERTAC présente le texte intégral de l'article.

X X X

• L'économie de l'Azerbaïdjan est sur une trajectoire ascendante régulière depuis 2007.

• Il s'est positionné comme un hub de transport stratégique entre l'Europe et l'Asie.

• Les développements de pipelines peuvent stimuler considérablement les exportations de gaz naturel de l'Azerbaïdjan vers l'Europe.

Le Forum économique mondial est l'une des plus grandes plateformes réunissant des politiciens, des hommes d'affaires et des organisations publiques pour discuter des processus économiques, de l'agenda économique du monde, ainsi que des processus sociopolitiques. Le Forum offre un accès étendu à une abondante information sur les tendances économiques mondiales.

Je prévois d'assister à la réunion annuelle du Forum à Davos pour la 14e fois depuis 2007. Le Forum économique mondial a été non seulement une excellente plateforme pour présenter les réalités de l'Azerbaïdjan à la communauté mondiale, mais aussi a fourni des informations complètes sur les tendances économiques mondiales. Cela nous a aidés à promouvoir les réformes socioéconomiques dans notre pays et à attirer des investissements étrangers.

Grâce à ces réformes, l'économie de notre pays a augmenté de 80% entre 2007 et 2019, le secteur non pétrolier de 2,1 fois et les réserves de change stratégiques de 13 fois. Le taux de pauvreté a diminué de plus de quatre fois au cours de cette période, celui de chômage s'est établi à 4,9% après une baisse importante. L'Azerbaïdjan a été reconnu à deux reprises comme l'un des pays les plus réformateurs dans les rapports Doing Business 2009 et 2019. Nous avons attiré 111 milliards de dollars d'investissements étrangers depuis 2007, ce qui a contribué au développement de tous les secteurs de l'économie. En conséquence, initialement classé 64e dans le Rapport sur la compétitivité mondiale publié par le Forum économique mondial en 2006-2007, l'Azerbaïdjan s'est hissé au 35e rang sur 137 pays en 2017-2018. En 2019, l'Azerbaïdjan était à égalité au deuxième rang dans la catégorie «Accès à l'électricité», au troisième rang en termes de «Charge de la réglementation gouvernementale» et «Facilité d'embaucher de la main-d'œuvre étrangère», cinquième dans «Réactivité du gouvernement au changement», huitième dans «Temps pour démarrer une entreprise » et 10e dans « Vision à long terme du gouvernement ».

Un hub de transport stratégique

Dans le même rapport, l'Azerbaïdjan s'est classé 11e parmi les 141 pays pour «Efficacité des services ferroviaires», 12e pour «Efficacité des services de transport aérien», 25e pour «Efficacité des services portuaires» et 27e pour «Qualité de l'infrastructure routière». Comment? Des investissements importants dans les infrastructures de transport et routières du pays ont été rendus possibles grâce aux investissements étrangers et locaux. Mais le capital n'a pas été le seul facteur dans nos améliorations des transports, la coopération aussi a joué un rôle important. La coopération dans le cadre du Forum a permis à l'Azerbaïdjan d'agir en tant que plaque tournante mondiale du transit et, en particulier, en tant qu'acteur clé dans les corridors de transport Nord-Sud et Est-Ouest. Initiée par l'Azerbaïdjan, la ligne ferroviaire Bakou-Tbilissi-Kars qui relie les chemins de fer de l'Azerbaïdjan, de la Géorgie et de la Turquie a été ouverte en octobre 2017. Il s'agit d'un corridor de transport cohérent et durable qui relie l'Asie et l'Europe. L'Azerbaïdjan a également mis en service en mai 2018 le nouveau Port de commerce maritime international de Bakou, le plus grand port de la mer Caspienne.

L'Azerbaïdjan est fortement attaché au développement socio-économique de ses citoyens ainsi qu'à la préservation de l'équilibre écologique; c'est-à-dire protéger l'environnement. Nous avons lancé un concept de «Smart City» pour améliorer notre système de gestion des transports locaux et internationaux et assurer un haut niveau de sécurité. Cela vise à améliorer la qualité des services urbains tels que l'énergie, les transports et les services publics en réduisant la consommation, le gaspillage et le coût total des ressources.

Un acteur clé de l'énergie

L'Azerbaïdjan a continué de mettre en œuvre avec succès des projets énergétiques. Soutenant les efforts de l'UE pour diversifier l'approvisionnement en gaz, l'Azerbaïdjan a mis en œuvre le Corridor gazier Sud. Ce projet long de 3 500 km changera la carte énergétique de toute la région en acheminant du gaz naturel de la région caspienne aux marchés européens. Ce projet s'est réalisé plutôt pour la diversification de l'approvisionnement en gaz de l'Europe qu'une alternative à l'acheminement du gaz. Ce projet, avec un investissement total de 40 milliards de dollars US, est composé de quatre parties :

Chahdeniz-2

La première phase du projet - le Chahdeniz-2 - est terminée. Le gaz du Chahdeniz sera transporté le long d'une distance de 3 500 km, atteignant une altitude de 2 500 m et descendant jusqu'à une profondeur de 800 m.

Gazoduc du Caucase du Sud

La deuxième phase du projet, le gazoduc du Caucase du Sud, a déjà été mise en service. La longueur du gazoduc reliant l'Azerbaïdjan à la Turquie via la Géorgie est de 691 km.

Gazoduc Transanatolien

Autrement appelé TANAP, cela constitue la troisième phase. Le pipeline mesure 1 850 km de long et s'étend jusqu'à la frontière occidentale de la Turquie dans le prolongement du gazoduc du Caucase du Sud. Le TANAP, qui fournit du gaz azerbaïdjanais à la Turquie et à l'Europe, est connecté au gazoduc du Caucase du Sud à la frontière turco-géorgienne et au gazoduc transadriatique (TAP) à la frontière turco-grecque.

Gazoduc Transadriatique

La quatrième phase du projet est le pipeline Transadriatique (TAP). La longueur du pipeline est de 878 km et 90% de la construction est terminée. Le gazoduc va de la Grèce, en traversant l'Albanie, à la mer Adriatique jusqu'en Italie. Cette année, il est prévu de lancer le transport du gaz azerbaïdjanais vers l'Europe. Le 30 novembre 2019 a eu lieu la cérémonie de connexion du TANAP au TAP.

La forte baisse des prix du pétrole sur les marchés mondiaux depuis 2014 a accéléré la diversification économique et les réformes menées dans le secteur hors hydrocarbures de notre pays. En 2016, les feuilles de route stratégiques pour l'économie nationale et les secteurs clés de l'économie ont été adoptées, des réformes structurelles et de cadres ont été réalisées et des mesures sérieuses ont été prises pour améliorer le climat d'affaires dans le pays. En conséquence, l'Azerbaïdjan s'est classé au 34e rang parmi 190 pays dans le rapport Doing Business 2020: premier dans «Obtention de prêts», neuvième dans «Démarrage d'une entreprise» et 28e dans «Mise en œuvre des contrats».

En plus, un accord de coopération a été signé en 2019 entre l'Azerbaïdjan et le Centre du Forum économique mondial pour la quatrième révolution industrielle, comme la poursuite de la coopération de l'Azerbaïdjan avec le Forum économique mondial. Cet accord contribuera à la transformation de la vie socioéconomique de l'Azerbaïdjan par l'application des tendances positives et des pratiques progressistes.

Appréciant beaucoup les relations actives et fructueuses avec le Forum économique mondial, la République d'Azerbaïdjan continuera de soutenir les efforts visant à développer et à faire avancer encore plus la coopération sur cette plateforme.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter