POLITIQUE


Les problèmes actuels du journalisme moderne ont été examinés à la XVe Assemblée générale de l’OANA à Moscou

Moscou, 23 septembre (AZERTAC). La XVe Assemblée générale de l'Organisation des agences de presse d'Asie-Pacifique (OANA) s’est tenue les 19-20 septembre à Moscou, capitale de la Fédération de Russie. 

L’assemblée, organisée par l’agence de presse russe ITAR-TASS, rassemblait les directeurs et représentants des principales agences de presse d'Asie-Pacifique. L’Azerbaïdjan a été représenté à cet événement par les agences de presse AZERTAC et Trend.

Après avoir déclaré ouvert la session, le vice-président de l’OANA Vitaly Ignatenko a prononcé le discours d’introduction. Il a noté que l’assemblée générale réunissait les représentants de 44 agences provenant de 35 pays. Le vice-président de l’OANA a parlé de l’importance de l’échange d’informations et a mis l’accent sur le rôle de la diffusion, au niveau international, des informations précises et opportunes.

Le directeur général d’ITAR-TASS Sergueï Mikhaïlov a lu la lettre de félicitations du président russe Vladimir Poutine adressée aux participants de la session. Dans la lettre il a été écrit que l’OANA était l’une des plus anciennes agences de presse du monde. Cette organisation permet d’assurer l’échange d’informations libre et direct dans la région d’Asie-Pacifique. Selon le président russe, le dialogue multilatéral contribue à garantir une approche équilibrée envers la consolidation de la coopération des agences de presse dans les domaines technique et créatif et la couverture des problèmes actuels de notre jour.

La lettre de félicitations du président de la Douma d’Etat de la Russie Sergueï Narichkine a été aussi lue à la cérémonie d’ouverture.

Lors de son intervention Kemal Öztürk, directeur générale de l’agence de presse turque Anadolu, a noté que l’Assemblée générale était une plate-forme importante pour discuter les différents problèmes dans la région d’Asie-Pacifique. K.Öztürk a abordé les événements se déroulant en Egypte et en Syrie et a mis l’accent sur le rôle de l’OANA dans leur couverture correcte.

K.Öztürk a marqué que la présidence de l’Agence Anadolou à l’OANA touchait à sa fin et l’Agence de presse russe ITAR-TASS assumait la présidence pour les années 2013-2016. «Je suis sûr que les activités de l’Organisation seraient plus efficaces pendant la présidence d’ITAR-TASS» a-t-il estimé.

Selon l’ordre du jour, les questions d’organisation ont été également examinées. Le directeur général de l’Agence de presse ITAR-TASS Sergueï Mikhaïlov est élu président de l’OANA pour les trois prochaines années et le vice-directeur général Mikhaïl Gousman son secrétaire général.

Puis, les participants de l’Assemblée générale ont voté pour la proposition sur l’augmentation du nombre des membres de 11 à 13 du Bureau de l’OANA et ont élu les membres du bureau et les vice-présidents de cette organisation internationale. Le directeur général d’AZERTAC Aslan Aslanov, trois fois membre du Bureau, a été élu le vice-président de cette organisation. Le nombre des membres du comité technique de l’OANA a connu une hausse et a passé de 5 à 7. Une décision a été prise sur l’organisation au Bahreïn de la prochaine réunion du comité exécutif de l’OANA. La réunion sera organisée par l’agence de presse bahreïnienne BNA.

Ensuite, les dirigeants des agences – KYODO (Japon), Xinhua (Chine), AAP (Australie), Antara (Indonésie), Yonhap (République de Corée) ont présenté leurs rapports. Le directeur général d’AZERTAC Aslan Aslanov, membre du Bureau et vice-président de l’OANA, a aussi présenté le rapport sur les activités de l’agence lors de l’Assemblée générale.

Dans son intervention Aslan Aslanov a noté que le média du XXIe siècle se distingue du journalisme traditionnel. L’application des innovations technologiques et leur utilisation intensive, l’interaction sur les réseaux sociaux qui sont devenus une partie intégrante de la société, sont les tâches principales des agences de presse. En même temps, les agences doivent maintenir leur rôle de fournisseur principal d’informations afin de résister à la concurrence féroce au marché de nouvelles.

«Le transmedia - nouvelle forme de relation avec le public, est l’un des tendances les plus actuelles de cette époque. C’est également un processus de commercialisation et une nouvelle forme créative pour un journaliste. L’objectif est d’impliquer le public dans le processus narratif en utilisant des éléments de créativité interactive et de rétroaction. Certains éléments de l’enjeu doivent-ils être inclus au projet de transmédia? Dans un tel cas, quelles technologies sont actuelles?» a déclaré le directeur général d’AZERTAC.

«Nous pouvons élaborer conjointement des projets de transmedia, mener des échanges d’expériences et organiser des séminaires dans le cadre de l’alliance. En tout cas, nous devons chercher les moyens les plus efficaces pour utiliser du potentiel de l’OANA et utiliser, en tant qu’un pont d’information, les ressources d’Internet qui permettent de diffuser dans une vaste zone géographique les produits de multimédia des agences de presse qui sont membres de cette organisation. En plus, créer une rubrique de nouvelles corporatives sur le site de l’OANA et installer les actualités des agences membres de cette organisation sur cette rubrique seraient plus bénéfiques pour nous», a expliqué le directeur général d’AZERTAC Aslan Aslanov.

A la fin, s’est tenu un scrutin secret pour élire le pays qui abritera la XVIe Assemblée générale de l’OANA. Selon les résultats du scrutin la majorité des membres de l’organisation ont soutenu la candidature d’AZERTAC. Ainsi, la XVIe Assemblée générale de l’OANA se tiendra à Bakou. AZERTAC présidera l’OANA en 2016-2019.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules