MONDE


Le Premier ministre japonais refuse de fermer les villes en raison du coronavirus

Tokyo, 1er avril, AZERTAC

Contrairement à d'autres pays, le gouvernement japonais ne peut pas forcer la fermeture des villes si la situation s'aggrave en raison de la propagation du nouveau coronavirus, a déclaré le Premier ministre japonais Shinzo Abe lors d'un discours à la chambre basse du Parlement ce mercredi 1er avril.

« Nous ne pouvons pas fermer toute la ville, comme par exemple en France. Il faut le comprendre. Diverses options sont en cours de préparation par le gouvernement au cas où la situation dans le pays empirerait », a ajouté le Premier ministre.

Il est à rappeler que le 31 mars, 200 cas de contamination au coronavirus ont été enregistrés au Japon. Ainsi, le nombre total de personnes infectées par le virus dans le pays a atteint 3 000.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules