POLITIQUE


Mehriban Aliyeva : Nous avons remporté la première bataille, mais la guerre avec la pandémie se poursuit toujours

Bakou, 7 mai, AZERTAC 

La première vice-présidente de la République d'Azerbaïdjan, Mehriban Aliyeva, a de nouveau fait appel à la nation à propos du coronavirus.

L'AZERTAC présente le texte intégral de cet appel :

« Chers compatriotes!

Je veux partager avec vous mes avis sur la situation actuelle liée à l'épidémie de COVID-19 dans notre pays.

En évaluant le chemin parcouru, on peut déjà dire aujourd'hui qu'il y avait trop peu d'informations au début de l'apparition de ce virus pour évaluer et comprendre son ampleur réelle, le degré de son danger et ses effets négatifs possibles. Une chose était évidente: il fallait mobiliser toutes les ressources et prendre des mesures décisives. Il est possible d'affirmer sûrement que notre pays a accompli cette tâche avec dignité. Selon les experts azerbaïdjanais ainsi qu'internationaux, l'Azerbaïdjan fait partie des États qui ont survécu à la première et très dangereuse phase de l'épidémie avec le moins de pertes. Nous avons réussi à atteindre l'objectif principal - arrêter la propagation rapide du virus, créer une équipe professionnelle qui coordonne tous les aspects de la lutte contre l'épidémie et unir les ressources techniques et humaines nécessaires. Les mesures de confinement strictes ont contribué à réduire la propagation du coronavirus. Dans les plus brefs délais, le système de santé a élaboré une stratégie efficace pour lutter contre la dangereuse épidémie. Les agents des installations d'importance vitale en milieu urbain et rural traitaient des problèmes urgents. L'État a développé et mis en œuvre un ensemble de programmes d'une valeur de plus de 3 milliards de manats en vue du soutien aux petites et moyennes entreprises, ainsi que de l'aide sociale à la population.

Bref, grâce à des mesures opportunes et réfléchies, notre pays a réussi à éviter un scénario vraiment catastrophique.

Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à tous ceux dont le travail a été le garant de notre succès.

Dans les épreuves difficiles, notre peuple a de nouveau montré ses meilleures qualités et cela mérite une récompense infinie. Nous nous souciions et nous soucions de la sécurité de notre patrie, nous faisons preuve de solidarité invincible face au danger. Mes chers compatriotes, nous avons pu protéger notre maison contre la propagation catastrophiquement rapide de la maladie. Merci beaucoup pour cela !

J'exprime à nouveau ma gratitude sincère et infinie à nos soignants courageux - médecins, infirmières et infirmiers, personnel technique des hôpitaux et des cliniques, à tous ceux qui continuent de lutter jour et nuit pour la vie et la santé de notre peuple. Je suis profondément reconnaissant à la police et au personnel des troupes internes. Après tout, ce sont eux qui assurent l'ordre, la sécurité et le respect des mesures de confinement pendant ces jours difficiles.

Je tiens à remercier tous les collaborateurs de la Fondation Heydar Aliyev, l'Association « Développement régional », les travailleurs sociaux et les bénévoles. Je remercie toutes les personnes attentionnées, tous ceux qui aident les autres et font preuve de bienveillance. Dieu récompensera chacun pour ses bonnes actions !

Chers amis,

Grâce aux résultats positifs incontestables, nous pouvons nous permettre un certain assouplissement du régime de confinement. L'activité d'un certain nombre d'organismes publics et d'entreprises privées est en cours de rétablissement. Certaines mesures de confinement introduites précédemment ont été supprimées. Est-ce à dire que tout s'est terminé et que nous pouvons reprendre nos vies habituelles ? Hélas, cette heure n'est pas encore arrivée. Oui, nous avons gagné la première bataille, mais la guerre avec la pandémie se poursuit toujours - dans notre pays et dans le monde. Le virus, qui a causé tant de désastres et de souffrances à tous les pays et à tous les peuples, n'est toujours pas vaincu. Il continue de représenter une grave menace pour tous et il est toujours parmi nous. Aujourd'hui, personne ne peut dire avec certitude quand le vaccin contre le COVID-19 sera découvert et quand il y aura un moyen rapide et efficace de le traiter. Jusqu'à ce que cela se produise, il est nécessaire de comprendre et d'accepter que nous devons vivre avec cette nouvelle réalité. Nous ne devons en aucun cas perdre notre vigilance. Dans un contexte de chiffres encourageants, nous ne pouvons pas nous permettre l'indifférence. Il est inacceptable d'annuler et de perdre tous les résultats que nous avons acquis avec tant de difficulté. L'insouciance créera une véritable menace pour chacun d'entre nous, nos proches, notre pays. Nous devons tous apprendre à vivre selon les nouvelles règles. En fait, ces règles ne sont pas si compliquées - garder une distance, se servir d'un accessoire de protection, se laver les mains très souvent. Il s'agit d'une nouvelle réalité implacable et tout le monde, du président au simple citoyen, doit en tenir compte.

Cher compatriotes,

Sans aucun doute, le jour viendra où l'histoire effrayante dite COVID-19 appartiendra au passé. J'espère que ce jour n'est pas loin. Mais ce jour n'est pas encore arrivé, chers frères et sœurs, je vous demande d'être patients et responsables, d'être vigilants et disciplinés, de prendre au sérieux les nouvelles règles et exigences. Prenez soin de vous et de vos proches! Prenez soin de notre patrie bien-aimée, de notre Azerbaïdjan!

Très respectueusement,

Votre MEHRIBAN »

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules