POLITIQUE


Le Conseil des ministres des affaires étrangères de la CEI a tenu une réunion en visioconférence

Bakou, 13 mai, AZERTAC

Le Conseil des ministres des Affaires étrangères (CMAE) de la Communauté des Etats indépendants (CEI) a tenu une réunion en visioconférence ce mardi.

Les ministres des affaires étrangères de l'Azerbaïdjan, du Bélarus, de la Russie, du Kazakhstan, du Kirghizistan, de la Moldavie, du Tadjikistan, du Turkménistan, de l'Ouzbékistan, de l'Arménie et le président du Comité exécutif de la CEI ont assisté à la réunion. La réunion a été présidée par Abdulaziz Kamilov, ministre ouzbek des des Affaires étrangères et président du CMAE de la CEI.

Dans leurs discours, les parties ont indiqué que la réunion d'aujourd'hui du CMAE se tenait à un moment difficile - pendant le COVID-19, soulignant que la situation liée à la pandémie affecte toutes les sphères de la coopération internationale. Les participants ont remercié la partie ouzbèke d'avoir organisé la présente réunion, malgré le report d'un certain nombre d'événements internationaux en raison de la pandémie.

Les ministres des affaires étrangères ont souligné dans leurs discours le 75e anniversaire de la Victoire contre le fascisme dans la Seconde Guerre mondiale le 9 mai et ont condamné les tentatives de falsifier l'histoire et d'héroïser les criminels nazis.

Le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Elmar Mammadyarov, a également abordé le conflit du Haut-Karabagh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, marquant que le conflit ne permettait pas de réaliser complètement et efficacement le potentiel d'intégration au sein de la Communauté et constituait un obstacle majeur à une coopération plus étroite entre les États membres de la CEI face aux nouveaux défis et menaces. Le ministre a souligné que l'Azerbaïdjan a le droit de restaurer par tous les moyens son intégrité territoriale à l'intérieur de ses frontières internationalement reconnues, comme indiqué indiqué dans la Charte des Nations Unies, l'Acte final d'Helsinki, la Charte de Paris et les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Au cours de la réunion qui a duré trois heures, 14 questions figurant à l'ordre du jour du CMAE ont fait l'objet d'un examen.

En résultat de la réunion, un certain nombre de documents adoptés seront soumis au Conseil des chefs de gouvernement de la CEI et les autres au Conseil des chefs d'État de la CEI.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules